AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Joe Byrne “The first duty of a man is to think for himself”

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


Joe Byrne “The first duty of a man is to think for himself”  Empty
MessageSujet: Joe Byrne “The first duty of a man is to think for himself”    Joe Byrne “The first duty of a man is to think for himself”  EmptyVen 15 Mar - 4:09


JOE BYRNE

At times I almost dream



INFORMATIONS GENERALES

( nom, prénoms ) Joe Byrne ( âge, date et lieu de naissance ) Né il y a 38 ans le 25 Mars 1979 à Everdeen, USA ( caractère ) Joe est une âme solitaire qui a pourtant un besoin intense d'être entouré de personnes de confiance. Il a été seul presque toute sa vie pour se protéger, mais son envie de créer et de comprendre la vie l'a souvent poussé vers les autres. Profondément intellectuel, il a une certaine confiance en lui, car il estime avoir l'outil ultime pour s'en sortir: la connaissance. Mais il reste quelqu'un de torturé à cause de son enfance, et est donc une contradiction absolue: un optimiste qui se laisse rapidement dépasser. Comme sa femme, il doit constamment lutter contre lui même et contre ses instincts de rebellion. L'injustice le répugne, et cela le tue lentement de devoir en être témoin au quotidien. Il se sent coupable et hypocrite de parler de religion à des âmes qui méritent un réel éveil, pas des balivernes qui nous ont fait oublier la tolérance et la compassion. C'est avant tout quelqu'un avec, sûrement, une trop grande empathie. Il a besoin de se sentir concerné et n'arrive pas à s'en empêcher. Il s'en veut de ne rien pouvoir faire, mais cherche à égayer son quotidien et celui de sa femme pour éviter qu'ils ne sombrent tous les deux dans la dépression. ( origines ) Irlandais, Américain ( statut civil ) Marié ( statut social )Professeur et citoyen lambda de classe moyenne ( situation familiale ) Fils unique. Marié sans enfants. ( groupe ) Mutineer.

ANECDOTES

( première ) Il connaît très bien les textes religieux car il les a entendu toute sa vie, avant de les étudier lors de ses études. Il a toujours détesté la manière d'enseigner la religion car il n'y croit pas réellement, mais il s'y intéresse pourtant sincèrement, sans y chercher de réponses pour autant. Il voit cela comme une part de l'histoire de la philosophie, rien de plus....  ( deuxième ) Lorsqu'il était enfant, son père l'a surprit à mettre du rouge sur ses lèvres pour se déguiser, et a été profondément choqué. Aucun coups de ceintures ne pourrait essuyer cet affront, et son père ne lui a jamais pardonné. Depuis, Joe a toujours fui toute attitude qui pourrait être vue comme féminine ou hors de l'ordinaire. ( troisième ) Il estime que ce sont les livres qui ont fait son éducation. Et même s'il n'ose pas garder des ouvrages interdits, ce sont ceux qui lui manquent le plus. C'est comme l'empêcher d'accéder à une partie de lui même... et il rêve de revoir un jour une véritable bibliothèque. ( quatrième ) Il y a longtemps, Joe est tombé amoureux de l'un de ses élèves, mais n'a jamais osé lui avouer. Il s'est empêché de tenter quoi que ce soit et en a beaucoup souffert à l'époque. Il tenait bien trop à son image et à son rôle d'enseignant. ( cinquième ) Bien qu'il soit homosexuel et que son mariage n'est qu'une façade, il a tout de même couché une fois avec sa femme, après une soirée un peu trop arrosée. Et d'ailleurs, il a tout de même des sentiments à son égard, mais qui se rapprochent plus d'une amitié très intense. Une autre forme d'amour.  ( sixième ) Lui et sa femme écrivent secrètement leurs témoignages de leur expérience à Abderdeen. Enfin, ils n'écrivent rien de vraiment concret sur le papier, de peur que quelqu'un tombe dessus. Mais ils essayent de retenir chaque nom, chaque moment, au cas ou ils aient un jour l'occasion d'en parler à un monde libre. ( septième ) Joe a un petit rituel avec sa femme le soir. Dès qu'ils en ont l'occasion, ils fument une petite cigarette et chantonnent des musiques qu'ils n'ont plus entendu depuis bien longtemps. C'est leur façon à eux de se souvenir du temps ou ils étaient plus... libres et rock n' roll.  ( huitième ) Lors des exécutions de 2014, Joe perdit quelques étudiants qu'il adorait, sous prétexte qu'ils étaient ouvertement homosexuels, lesbiennes, etc. Il gardera toujours cette haine qu'il a ressenti ce jour là, à voir des corps innocents lâchement abandonnés comme s'ils ne valaient rien. ( neuvième ) Lorsqu'il est à l'église, il s'amuse à réciter des poèmes, dans sa tête. Des poèmes d'Oscar Wilde ou de Keats. Ou des petits textes qui n'ont rien à voir avec la religion. Des mots ludiques, drôles, voir vulgaires. C'est sa petite rebellion mentale. ( dixième ) Adolescent, il rêvait secrètement de devenir acteur à Broadway. De monter sur scène, de chanter, danser, et jouer des personnages. Mais ce rêve est bien loin maintenant.

A la suite, vous décrirez l'avis de votre personnage concernant la situation politique actuelle (système en place, suicides des handmaid's).

( situation politique ) Joe est absolument et entièrement contre la politique actuelle. Pour lui, chaque histoire semble dorénavant être une opportunité gâchée. Lui qui aimait tant l'individualité et qui cherche depuis toujours son identité, il voit doucement le monde s'endormir et ne devenir qu'une masse informe et maussade. Il se refuse à voir les femmes comme inférieures ou uniquement là pour procréer, lui qui a connu tant d'esprits brillants de tous sexes confondus. Il est cependant profondément fasciné par certaines personnes et les mots qui sortent de leurs bouches, se demandant s'ils pensent vraiment de telles bêtises ou s'ils ne font que répéter ce que l'on attend d'eux. Car lui aussi est bien obligé de dire certaines bêtises pour rester un membre tolérable de la société. Mais là encore, est-ce toujours une société... ou une prison invisible pour nous éloigner les uns des autres... ( suicides des handmaid's ) Ce n'est pas étonnant à ses yeux que certaines personnes préfèrent la mort, qui représente parfois la seule liberté possible. Lui même serait du genre à choisir cette voie s'il avait été dans cette situation. Comment pouvait on croire que traiter des femmes ainsi allait amener quoi que ce soit de positif. Pire, enlever leurs enfants à des mères pour les offrir à des familles soit disant plus méritantes... C'était inhumain. Nul ne peu juger les hommes et les femmes qui sont au delà du désespoir... les suicides ne sont que la répercution inévitable de la cruauté du système.


( je n'accepte pas ) que mon personnage devienne un scénario s'il venait à être supprimé.
( je n'accepte pas ) que mon personnage devienne un PNJ, créé par l'un de mes mainliens si mon personnage venait à être supprimé.


PRENOM/PSEUDO ▸ Camille  AGE ▸ 32 (bouuh) TON AVIS SUR LE FORUM ▸ C'est zolii' COMMENT NOUS AS-TU TROUVÉ ▸ En cherchant "forum actif handmaid's tale" sur google :p FRÉQUENCE DE CONNEXION ▸ Souvent TON SMILEY PRÉFÉRÉ ▸  Joe Byrne “The first duty of a man is to think for himself”  3274981559  CRÉDITS ▸ mwa AUTRE CHOSE A DIRE ? ▸ <3


Dernière édition par Joe Byrne le Ven 15 Mar - 23:18, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Joe Byrne “The first duty of a man is to think for himself”  Empty
MessageSujet: Re: Joe Byrne “The first duty of a man is to think for himself”    Joe Byrne “The first duty of a man is to think for himself”  EmptyVen 15 Mar - 4:09



I don't want to do it alone.

Freedom is to be what you really are.


Comptez-nous l'histoire de votre personnage : vous pourrez rédiger une histoire habituelle, ou vous contenter de lister dix dates importantes de la chronologie de votre personnage, en détaillant chaque point.


Joe Byrne “The first duty of a man is to think for himself”  Tumblr-ov6byk-Z8-Wd1qd27sro6-r9-400

Joe est né et a grandit à Aberdeen. N’ayant aucun souvenir de sa mère, il se serait bien passé de ceux qu’il a se son père. Croyant pur et dur, extrêmement strict, incapable de montrer de l’affection : voilà ce qui caractériserait bien le modèle que Joe a eu enfant. Il ne s’est jamais sentit proche de son père. Pas une seule ne seconde. Il le haïssait, et c’était réciproque. Au delà des moments de violence qui resteront pour toujours encré en lui, Joe détestait son père pour bien d’autres choses. Jamais il ne s’est sentit à la hauteur, aimé, ou accepté. Comme si on lui avait toujours apprit à se sentir coupable de sa propre existence. Alors, il se réfugia dans les livres, commençant par les plus religieux : les seuls qu’il pouvait trouver chez lui. Son imagination et sa soif de connaissance lui redonnaient confiance en lui. Il comprenait déjà inconsciemment qu’il n’avait pas sa place dans un monde ou l’identité était secondaire, voir inexistante. Il se sentait différent : il voulait faire travailler son esprit, pas répéter les mêmes versets des mêmes textes jusqu'à ce qu’ils n’aient plus aucun sens. A la mort de son père, il réalisa enfin qu’il ne devait rien à personne, et qu’il pouvait explorer le monde s’il le voulait réellement. Il partit donc pour New York, rêvant de pouvoir se plonger dans ce melting-pot d’idées et d’art.  Devenu New Yorkais pur et dur, Joe a longtemps pu profité de la richesse culturelle de la ville. Là bas, les artistes se mêlaient aux intellectuels, la sexualité semblait libérée et dénuée de jugements inutiles, et la routine elle, paraissait inexistante. Oh doux passé…

Continuant toujours de dévorer les livres, les films, il avait l’impression de commencer enfin sa vie. Son enfance difficile le guidera plus tard vers le métier de professeur, car c’était pour Joe l’occasion d’être un mentor, un conseiller, et d’aider les plus de jeunes possibles. Lui qui s’était sentit si seul et si faible lors de ses premières années, lui qui avait su s’en sortir et devenir l’homme qu’il est aujourd’hui… il se devait de transmettre sa force. Et vu qu’il avait décidé il y a bien longtemps qu’il ne ferait jamais d’enfants… son héritage se ferait ainsi. Non pas par l’ADN, mais par la transmission du savoir. Pouvoir partager sa vision du monde avec ceux qui le veulent, c’est ce qui l’anime, chaque jour. Difficile d’avoir de telles aspirations dans le climat de ses dernières années. Alors, comme beaucoup, Joe essaye de se réinventer. De plus en plus d’ouvrages sont interdits ou simplement « introuvables » et il devient impossible de faire des cours qui font trop réfléchir. Frustré, Joe garde pourtant la tête haute, prétextant ne pas avoir d’avis sur les changements qu’il observe tristement. Prétextant suivre le système sans poser de questions, il s’inquiète du sort qui semble attendre les femmes et la communauté gay. Bien qu’étant profondément militant dans son cœur, il ne regrette pas d’avoir été discret sur sa propre sexualité. Il n’a jamais traîné dans des clubs ou été vu en public avec un homme. Il n’a d’ailleurs jamais été en couple avec quelqu’un, étant plutôt passionné par son travail  et la littérature que par la quête d’une relation suivie. Avant 2013, ses soirées étaient occupées par ses élèves, lorsqu’il organisait des petits débats et discussions sociologiques ou philosophiques. Lorsqu’il était seul, il se contentait de boire du bon vin accompagné d’un livre. Oh il y a bien eu quelques hommes de passage dans sa vie, mais jamais hors de son appartement. Aux yeux de tous donc, il n’était que le professeur ‘cool’ avec qui on pouvait parler de tout.

Joe Byrne “The first duty of a man is to think for himself”  Tumblr-n19d89-Dclm1qblbqbo7-250

Mais le climat changeait vite, très vite. Il devenait clair qu’il valait mieux passer inaperçu, et toutes ses petites habitudes avec ses élèves disparurent. Joe avait conscience que la situation était grave, et que cela n’était que le début. Un de ses collègues de travail ouvertement homosexuel disparu un beau jour, arrêtant simplement de venir à l’université. Plus personne n’eut de ses nouvelles. En parallèle, les femmes avaient de moins en moins de libertés. Martelé par la propagande constante et les faux débats stériles, il lui semblait que le monde allait imploser. Il ne pouvait plus rester là, impassible. Essayer de rejoindre une éventuelle résistante ? Non merci. Il tenait bien trop à sa propre vie. Et que pouvait une voix isolée face à la République de Giléad…

Il lui fallait se réinventer à nouveau, d’une façon ou d’une autre avant de ne devenir qu’un zombie sans ambitions. Joe alla donc voir une de ses anciennes élèves et amie, avec qui il avait toujours aimé passé du temps. Ils discutèrent des heures, elle qui voulait jadis devenir journaliste se retrouvait à regarder passer les mouches, n’ayant plus droit à un rôle quelconque dans la société. Alors qu’elle pestait contre cette foutue prétendue évolution, Joe l’écoutait rager dans le vent en réfléchissant. Elle ne survivrait pas seule dans un monde ou une femme devait toujours avoir un homme à ses côtés. Et elle était si vive, si intelligente, si bornée… elle avait besoin de comprendre qu’elle ne pouvait plus se comporter ainsi si elle voulait survivre. Et rester célibataire semblait de plus en plus risqué. Alors… les deux conclurent un pacte. Ils décidèrent de se marier, afin qu’elle puisse garder sa liberté intellectuelle, et que personne ne commence à se poser des questions sur la sexualité de Joe. Ainsi, les deux seraient protégés, et personne n’irait vérifier s’ils couchent bien ensemble. Autant se servir du fait que les naissances sont rares : si aucun enfant ne voit le monde, peu importe. Les jeunes mariés décident de s’éloigner de cette ville devenue trop grande pour eux, et de revenir là ou Joe à grandit : Aberdeen. Ils ne se faisaient aucune illusion sur ce qui les attendant là bas. La vie ne serait pas meilleure. La vie ne serait plus jamais meilleure. Ce serait simplement différent. Loin des souvenirs de New York, plus proches de la nature, ils éviteraient sans doute d’avoir trop de regards curieux.

Les années passèrent. Joe resta professeur, même si ses cours étaient maintenant bien plus souvent portées sur la religion que sur la philosophie. Mais il s’en contentait. Car la religion restait un sujet qui le passionnait réellement, bien que ce soit d’un point de vue purement intellectuel, même s’il se cache bien de le montrer. Ces jours ci, si peu de gens semblent faire la différence entre la foi et la passion, alors, qui oserait douter du fait qu’il soit croyant ? Sa femme elle, préférait souvent rester à l’intérieur, se plaignant de tout et de rien, car elle était tout sauf la ‘femelle’ idéale de Giléad. Elle détestait se taire ou qu’on lui dise quoi faire. C’est d’ailleurs ce qu’il adorait chez elle. Mais elle avait vraiment du mal à se faire à cette vie de faux semblants, ou elle devait constamment faire semblant d’être ce qu’elle n’était pas. Elle avait du se laisser pousser les cheveux. Elle avait du apprendre à cuisiner. Et même si Joe avait fait tout son possible pour être avec elle tout le long, il avait conscience que ce n’était pas suffisant.  Leurs disputes étaient toujours les mêmes : elle voulait fuir au Canada, il voulait attendre et ne pas prendre de risques.
La vie n’est donc évidemment pas rose, mais chacun fais de son mieux ! Et comparé à d’autres couples, même si le leur est faux, il reste bien plus heureux que d’autres qui les entourent…





Dernière édition par Joe Byrne le Ven 15 Mar - 23:08, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Joe Byrne “The first duty of a man is to think for himself”  Empty
MessageSujet: Re: Joe Byrne “The first duty of a man is to think for himself”    Joe Byrne “The first duty of a man is to think for himself”  EmptyVen 15 Mar - 9:11

UN PROFESSEUR À QUI POSER TOUTE MES QUESTIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOONSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSS !!! 

Bienvenu à toi ! Je sens que tu vas avoir une petite grace collée à tes talons xD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Joe Byrne “The first duty of a man is to think for himself”  Empty
MessageSujet: Re: Joe Byrne “The first duty of a man is to think for himself”    Joe Byrne “The first duty of a man is to think for himself”  EmptyVen 15 Mar - 9:51

Yeaah même pas peur !!

Joe Byrne “The first duty of a man is to think for himself”  1300187352
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Joe Byrne “The first duty of a man is to think for himself”  Empty
MessageSujet: Re: Joe Byrne “The first duty of a man is to think for himself”    Joe Byrne “The first duty of a man is to think for himself”  EmptyVen 15 Mar - 10:16

À ta place : j'aurais peur ! (Elle serait capable de te demander d'apprendre à lire xD)
Revenir en haut Aller en bas
Aiden Myers

Aiden Myers

( pseudo ) : ODAYA OCHAVEN. Oui je ne suis pas raisonnable.
( célébrité ) : Ansel Elgort
( multicomptes ) : Noa Joyner et Tante Iliana.
( arrivée à Aberdeen ) : 25/02/2019
( messages ) : 112
( tickets ) : 320
( patronyme ) : Ansel Elgort, homme de la classe moyenne.
( âge du personnage ) : 19 ans.
( emploi ) : Palefrenier dans une des fermes de la famille Bandry.
( localisation ) : Dans les écuries et/ou les fermes de la famille Bandry.

Joe Byrne “The first duty of a man is to think for himself”  Empty
MessageSujet: Re: Joe Byrne “The first duty of a man is to think for himself”    Joe Byrne “The first duty of a man is to think for himself”  EmptyVen 15 Mar - 12:45


bienvenue !
under his eye


Bienvenue bienvenue à Aberdeen l'étranger !

Bienvenue bienvenue ! Quelle rapidité ! Je m'occupe de toi rapidement Joe Byrne “The first duty of a man is to think for himself”  432096020

Nous sommes ravis de t'accueillir dans notre belle vie des Etats-Unis ! Avant de commencer à préparer tes papiers pour passer la frontière, n'oublie pas de lire le contexte et le règlement.
Afin de t'orienter au mieux dans la création de ton personnage, le guide de l'étranger te montre le chemin à suivre !

N'hésites pas à poser toutes tes questions dans cette section ou à contacter un membre du staff en cas de grande nécessité.
Tu peux également demandé à être parrainé, juste ici.

Tu as 2 semaines pour rédiger ta fiche et ton avatar t'es réservé pendant une semaine ! Fais en bon usage et surtout, amuse toi bien parmi nous !

N'oublie pas de mettre dans la description du titre de ton sujet, la date où tu as posté ta fiche et ton avatar ! Afin que ça soit plus simple pour le staff I love you

_________________

Il nous guide et nous guidera. Je le crois.
- et toi ?

#3399ff
Revenir en haut Aller en bas
Gardien Ward

Gardien Ward

( pseudo ) : Ludies
( célébrité ) : Alexander Vlahos
( arrivée à Aberdeen ) : 01/09/2018
( messages ) : 839
( tickets ) : 2125
( patronyme ) : Gethin Ward
( âge du personnage ) : 26 ans
( emploi ) : Gardien

Joe Byrne “The first duty of a man is to think for himself”  Empty
MessageSujet: Re: Joe Byrne “The first duty of a man is to think for himself”    Joe Byrne “The first duty of a man is to think for himself”  EmptyVen 15 Mar - 17:17

Biiieeennvvveeennuuuueee M'sieur.

Grace on fait pas peur aux gens :O :O :O :o

*sort*

Je te souhaite pas bon courage pour ta fiche vu qu'elle est terminée xD, mais par contre j'aime beaucoup ce perso qui a l'air fort cool !!!

_________________
texte texte
Life ain't lived in black and white !



Joe Byrne “The first duty of a man is to think for himself”  K7nUd9dr_o
Revenir en haut Aller en bas
https://praisedbe.forumactif.com/t62-gethin-never-give-up
Invité
Invité
avatar


Joe Byrne “The first duty of a man is to think for himself”  Empty
MessageSujet: Re: Joe Byrne “The first duty of a man is to think for himself”    Joe Byrne “The first duty of a man is to think for himself”  EmptyVen 15 Mar - 17:59

Bienvenue parmi nous Joe Byrne “The first duty of a man is to think for himself”  2580283751

Le personnage a l'air trop cool Joe Byrne “The first duty of a man is to think for himself”  1548586047 Joe Byrne “The first duty of a man is to think for himself”  1548586047 Amuse-toi bien parmi nous Joe Byrne “The first duty of a man is to think for himself”  3274981559
Revenir en haut Aller en bas
Tante Iliana

Tante Iliana

( pseudo ) : ODAYA OCHAVEN. Ou Floriane, Flo, as you wish.
( célébrité ) : Charlize Theron, la plus belle.
( multicomptes ) : Noa Joyner, eh oui, je n'ai pas été raisonnable du tout.
( arrivée à Aberdeen ) : 18/11/2018
( messages ) : 530
( tickets ) : 1245
( patronyme ) : Autrefois, elle n'était pas Tante, elle était simplement femme. Mais cet autre nom, elle l'a depuis bien longtemps laissé de côté, synonyme d'une vie dont elle n'avait pas envie. Qu'elle détestait et maudissait.
( âge du personnage ) : 43 années au compteur. Des années de servitude, de gratitude envers Dieu et sa grandeur.
( emploi ) : Elle travaille au Centre Rouge, elle éduque ces femmes vêtues de rouge, qui permettront aux générations suivantes de repeupler cette planète. Elle protège et sauve les âmes perdues, qui tentent de fuir un passé corrompu.
( localisation ) : Sans doute au Centre Rouge ou dans l'une des demeures de la ville, veillant sur ses protégées, ses véhicules de l'amour et de la maternité.

Joe Byrne “The first duty of a man is to think for himself”  Empty
MessageSujet: Re: Joe Byrne “The first duty of a man is to think for himself”    Joe Byrne “The first duty of a man is to think for himself”  EmptyVen 15 Mar - 18:49

J'aime beaucoup, beaucoup ce personnage Joe Byrne “The first duty of a man is to think for himself”  1557138680
Avant de te valider, j'ai une petite question. Tu dis qu'il est né et a vécu à "Everdeen", puis plus loin tu dis que c'était à Aberdeen. Est-ce une simple faute de frappe ? Si oui, je te laisse corriger I love you
Si non, tout est bon et je te validerai I love you

Petite précision également ! J'accepte que tu dises qu'il utilise des cigarettes dans ta fiche de présentation, mais une fois en rp, il te faudra passer par le marché noir et donc dépenser des tickets (ou points rp) pour pouvoir en avoir ! Je compte sur ton fairplay à ce niveau là Joe Byrne “The first duty of a man is to think for himself”  432096020

_________________

( every rose has torns )
je prendrai soin de vous, aujourd'hui, demain, ou dans vingt ans. Et sans que vous le sachiez, sans que vous ne puissiez le voir, je serai dans votre ombre, là, pour veiller..



#990066
Revenir en haut Aller en bas
https://praisedbe.forumactif.com/t268-il-n-y-a-aucune-peine-qui-ne-soit-pas-necessaire-iliana
Invité
Invité
avatar


Joe Byrne “The first duty of a man is to think for himself”  Empty
MessageSujet: Re: Joe Byrne “The first duty of a man is to think for himself”    Joe Byrne “The first duty of a man is to think for himself”  EmptyVen 15 Mar - 23:09

Merci de votre accueil !

J'ai changé ma p'tite erreur de ville (désolée j'ai fait ça la nuit haha)
Et oui pas de problème pour les cigarettes, j'ai vu que c'était plus au moins interdit donc je ferais attention Joe Byrne “The first duty of a man is to think for himself”  1300187352

Joe Byrne “The first duty of a man is to think for himself”  3274981559
Revenir en haut Aller en bas
Noa Joyner

Noa Joyner

( pseudo ) : ODAYA OCHAVEN. ou Flo.
( célébrité ) : Rosie Tupper
( multicomptes ) : Je ne cèderai pas à cette tentation. Enfin j'espère !
( arrivée à Aberdeen ) : 29/08/2018
( messages ) : 1122
( tickets ) : 1998
( patronyme ) : Noa Rose. Prénom donné par ses parents, non de son père. Désormais, elle est Joyner, femme d'un Gardien. Un nom qui l'identifie, mais qui n'est rien pour autant.
( âge du personnage ) : 25 ans. Quelques années au compteur, quelques années passée à vivre à Aberdeen, dans une paix et un confort inégalable.
( emploi ) : Aucun. Elle est l'épouse d'un gardien, c'est suffisant.
( localisation ) : A l'Eglise, chez son mari, le Gardien Joyner. Celui qui fait de sa vie un véritable paradis, jour après jour. Elle ne le remercia jamais autant pour la chance qu'il lui donne au quotidien.

Joe Byrne “The first duty of a man is to think for himself”  Empty
MessageSujet: Re: Joe Byrne “The first duty of a man is to think for himself”    Joe Byrne “The first duty of a man is to think for himself”  EmptySam 16 Mar - 8:05


bienvenue !
under his eye


Oh oh oh ! Bienvenue à Aberdeen I love you

C'est tout bon dans ce cas Joe Byrne “The first duty of a man is to think for himself”  432096020

Te voilà désormais validé l'ami ! Tu vas donc pouvoir te balader dans les rues d'Aberdeen en toute sécurité.
Avant de t'installer en ville, tu dois recenser ton personnage auprès de l'administration de la ville. Si ton statut te le permet, tu peux également demander un logement.

N'hésite pas non plus à aller réclamer tes premiers tickets, qui te permettront de bien démarrer le jeu. Ainsi que tes premiers badges, pour bien démarrer ta collection (que tu créeras ici).

Si tes papiers sont en ordre, n'hésites pas à te faire connaître au sein de la communauté, en créant ton carnet par ici.
Tu peux également faire un tour dans les intrigues, savoir ce qu'il s'y passe. N'hésite pas non plus à fouiller les animations, et à participer !

Puis, évidemment, tu peux sans difficulté créer un scénario, ainsi qu'un (ou plusieurs) pré-lien(s).
Et bien sûr, la zone rp t'es désormais totalement dévouée ! Profites en bien et amuse toi !

Tu peux également faire un tour dans la zone flood et t'amuser avec les autres citoyens d'Aberdeen.

Enfin, si tu es un excellent citoyen, n'hésites pas à faire preuve de gentilesse et d'altruisme, en aidant les citadins perdus ou les étrangers, dans cette section.

_________________


a night under the stars
and we'll be happy.

#cc99cc
Revenir en haut Aller en bas
https://praisedbe.forumactif.com/t37-douce-enfant-que-deviens-tu-noa
Contenu sponsorisé




Joe Byrne “The first duty of a man is to think for himself”  Empty
MessageSujet: Re: Joe Byrne “The first duty of a man is to think for himself”    Joe Byrne “The first duty of a man is to think for himself”  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Joe Byrne “The first duty of a man is to think for himself”
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hogwarts is threatened! Man the boundaries, protect us, do your duty to our school ► M. McGonagall

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le check point :: Les passeports :: Bienvenue à Aberdeen !-
Sauter vers: