AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 


 Il n'y a aucune peine qui ne soit pas nécessaire ◊ iliana
under his eye

 :: Le check point :: Les passeports :: Bienvenue à Aberdeen !

Tante Iliana
may the lord open

Tante Iliana

( pseudo ) : ODAYA OCHAVEN. Ou Floriane, Flo, as you wish.
( célébrité ) : Charlize Theron, la plus belle.
( multicomptes ) : Noa Joyner, eh oui, je n'ai pas été raisonnable du tout.
( arrivée à Aberdeen ) : 18/11/2018
( messages ) : 530
( tickets ) : 1245
( patronyme ) : Autrefois, elle n'était pas Tante, elle était simplement femme. Mais cet autre nom, elle l'a depuis bien longtemps laissé de côté, synonyme d'une vie dont elle n'avait pas envie. Qu'elle détestait et maudissait.
( âge du personnage ) : 43 années au compteur. Des années de servitude, de gratitude envers Dieu et sa grandeur.
( emploi ) : Elle travaille au Centre Rouge, elle éduque ces femmes vêtues de rouge, qui permettront aux générations suivantes de repeupler cette planète. Elle protège et sauve les âmes perdues, qui tentent de fuir un passé corrompu.
( localisation ) : Sans doute au Centre Rouge ou dans l'une des demeures de la ville, veillant sur ses protégées, ses véhicules de l'amour et de la maternité.

Il n'y a aucune peine qui ne soit pas nécessaire ◊ iliana  Empty

Il n'y a aucune peine qui ne soit pas nécessaire ◊ iliana
par Auteur le Dim 18 Nov - 11:50

tante iliana

crie mon enfant, crie

j'étais un personnage éphémère


INFORMATIONS GENERALES

( nom, prénoms ) Autrefois, alors qu'elle n'était qu'une enfant, qu'un poupon, qu'une adolescente, elle portait le nom de son père. James. Un nom simple, sans réelle importance. Un nom qui se fondait dans la masse, sans révéler son appartenance. Un nom comme un autre, dont elle se détacha, très rapidement. Très fortement. Un nom qui, rapidement, ne l'a définit plus, un nom qu'elle choisit de laisser derrière elle, pour démarrer une autre vie. Iliana, un prénom qui roule sur les lèvres et qui murmure de grandes choses. Sans doute parce que sa grand-mère, avant elle, l'avait déjà porté. Un prénom sur lequel ses parents avaient fondé bien trop d'espoirs, ou peut être pas assez. Aujourd'hui encore, Iliana ne le sait pas. L'ignore complètement. ( âge, date et lieu de naissance ) elle est née à Aberdeen, comme toute sa famille avant elle. A la différence de certaines, elle n'est pas née d'une Servante, mais bien de sa propre mère. Pour le peu de différence qu'elle en fait, de toute façon, ça lui ai bien égal. Iliana est née dans la demeure familiale, son père à ses côtés, les Tantes et quelques Servantes ayant souhaité participer à l'occasion. On lui a raconté que les voisines, les épouses, étaient également venues. Dans le but de lutter contre la difficulté, d'aider sa mère a accouché. Il paraît que leur support, à toutes, a été d'une grande aide, même alors qu'en ce sept août 1975, sa propre mère tombait malade et, signait déjà le déclin de son existence. ( caractère ) pendant très longtemps et encore maintenant, Iliana a été quelqu'un de discret, que l'on ne remarque pas aux premiers abords et dont on oublie le visage rapidement. Quelqu'un qui ne marque pas et qui a toujours voulu se faire oubliée. On se souviendra de cette enfant sage qui écoutait ses parents, n'élevait pas la voix, ne criait pas, ne pleurait pas. On se souvient de ce rire, cristallin, qui parfois retentissait dans les rues et sous les chaumières, rarement. Un visage, très jeune, marqué par l'inquiétude, de voir sa mère mourir et son père sombrer dans le chagrin. Rapidement, Iliana devint responsable et autonome, bien qu'elle ne désirait pas que ça se remarque. Elle ne voulait, surtout pas, que l'on puisse croire qu'elle faisait les choses à la place de son père, ou qu'il ne puisse pas gérer son foyer. Dès ses dix ans elle sut s'occuper du logis, faire la vaisselle, le linge, nettoyer les carreaux. C'était son quotidien. Sa mère était trop faible. Trop malade. Le peu de déplacement qu'elle pouvait faire, consistait à aller de la chambre à coucher (descendue au rez-de-chaussée), jusqu'au salon. Où elle y passait la journée. Patiente, Iliana a toujours été le phare pour guider son père. Elle savait attendre, sagement, sans ronchonner, sans se plaindre. Dans les bonnes situations, comme dans les mauvaises. Elle savait quand les choses finiraient par s'arranger et attendait que ça se produise. Puis, avec le temps, elle a appris à être autoritaire, tout en restant cruellement douce. Ce genre de femme aux mains gantés de fer, mais douces comme le velours. ferme, pour le meilleur, même si parfois, ça veut dire le pire pour certains. ( origines ) née à Aberdeen et descendante d'une famille née, elle aussi, à Aberdeen, Iliana n'a d'origine que l'Amérique. ( statut civil ) célibataire, elle ne connaîtra jamais la maternité, ni le plaisir de fonder une famille. Un honneur qui lui a été retiré très jeune quand, alors qu'elle subissait un accident de la route, du fait d'un chauffard tentant de quitter - bien violemment - la ville (le pauvre était malade de l'esprit), elle a été hospitalisée. Sans que l'on ne l'explique bien, elle n'a subit de ce choc, qu'une énorme hémorragie, principalement utérine, ainsi qu'une fracture fémorale et tibiale gauche, une fracture-luxation de son coude droit, et une perte de mémoire de quelques jours. Les médecins et les Tantes ont pris soin d'elle, alors qu'à ses seize ans, elle apprenait que la maternité lui avait été retiré. A tout jamais. Ainsi donc, elle a passé l'uniforme de Tante et laissé derrière elle son nom de fille, son existence et son droit au mariage. Pour le plus grand bien. ( statut social ) née fille de citadin lambda, elle est devenue Tante. Perdre sa capacité à fonder une famille a fait d'elle une femme meurtrie, blessée, jalouse de ces corps féconds. Au fond d'elle-même, elle a toujours sut que sa place était aux côtés de ces femmes, perdue, dans une tâche bien trop grande, bien trop lourde. Alors elle les épaule, les guide, les aide à avancer et, dans l'intimité de sa propre conscience, comble son manque de maternité. Jalousement. ( situation familiale ) seule enfant de ses parents, elle a vu sa mère s'éteindre il y a de cela quelques années. Alors qu'elle n'était qu'à l'aube de son quarantième anniversaire. La maladie, finalement, avait eu raison d'elle. Son père, lui, a continué sa vie de marin, jusqu'à ce que la retraite le cueille. Depuis, il passe des jours tranquille dans sa demeure, s'occupant de ce que sa femme faisait auparavant, aidant les voisins, donnant un coup de main aux gardiens. Parfois, Iliana va le voir et lui raconte sa vie, autour d'une bonne tasse de thé. ( groupe ) the good feering - parce qu'il ne faut pas perdre l'héritage que Dieu leur a donné. Il ne faut pas perdre cette faculté à se reproduire et il ne faut pas laisser la maladie, mentale, comme physique, polluer leurs corps, leur société. Elle se doit de prêcher la bonne parole, de protéger ces femmes et ces enfants, afin de leur donner de quoi vivre, de quoi grandir, de quoi s'épanouir. Le tout, Sous Son Oeil attentif. ( crédits ) (gifs) google.

ANECDOTES

( première ) Iliana se berce d'illusions mentales, couvrant des cicatrices douloureuses, source d'une grande douleur. Elle croit qu'en aidant ces femmes, en les corrigeant, en les protégeant, en les aimant, en étant psychiquement instable sans s'en rendre compte, elle comble un manque cruel de maternité. Elle se sent proche de chaque servante, de chaque ventre grossissant et ressent toujours une joie immense de s'occuper des nourrissons. Elle se sent mère, par adoption, de tous ceux venus au monde grâce aux robes rouges. ( deuxième ) Douce, mais ferme, elle est une Tante qui n'élève jamais la voix. Pour autant, sans doute l'une de celles que l'on craint, pour sa colère monstrueuse. Ses compétences punitives n'ont d'égales que sa patience illimitée. Capable d'une gentilesse effarante, alors qu'elle conduit à la chirurgie punitive une servante, capable de la bercer alors que cette dernière gémit de douleur. Capable d'une douceur mortifiante, qui a solidifié les bases de sa personnalité. Douce, mais les mains rougies d'un sang béni. ( troisième ) elle est une acharnée du travail. Constamment. Certes, elle n'a rien d'autre dans sa vie, puisqu'en tant que Tante, elle se doit de consacrer sa vie aux filles qu'elle éduque, mais c'est bien pire que ça. Son travail, véritable labeur, véritable plaisir, véritable passe-temps, occupe son quotidien. Nuit et jour. Inlassablement. Il est extrêmement rare qu'elle s'absente, toujours présente au Centre et n'hésitant pas à se déplacer de nuit dans les chaumières en ayant le besoin, puisque sa vie, ce sont les enfants qui viennent au monde. ( quatrième ) grande amatrice de thé, elle n'hésite pas à user de son poste pour accéder à quelques branches du marché noir. Le thé qu'ils achètent en centre ville a un petit goût amer qui ne lui plaît pas. Alors, parfois, elle se fait un petit plaisir et achète quelque chose d'illégal. Qu'elle regrette bien vite et s'en punit alors. Addiction légère, dont elle fait le déni, seul plaisir réel qu'elle s'autorise. ( cinquième ) Le chapelet qu'elle garde toujours sur elle était celui de sa défunte mère. Il l'a accompagné jusqu'à la mort, alors que sa mère n'avait jamais pu lire la Bible, mais en connaissait chaque Verset. Son toucher la rassure, la réconforte, et - elle y croit dur comme fer - la guide dans son quotidien, la pousse à faire les bons choix. Noir, avec une croix usé par les années, elle ne le porte pas, de peur de le casser. Chaque soir, elle le nettoie et s'assure que son vernis est toujours brillant. Délicieuse tâche manuelle qui lui occupe l'esprit. Seul souvenir d'une mère partie trop tôt. ( sixième ) son père est la seule personne en qui elle a complètement confiance. La seule personne qu'elle aime plus qu'elle-même et plus que ces femmes qu'elle protège, chérit, corrige. Son père, c'est sa lumière, sa lanterne, son amour de toujours. Elle n'hésite pas à lui rendre visite et à prendre soin de lui, même alors qu'il a de mauvais jours. Car il est tout ce qu'il lui reste. D'une enfance, d'une mère, d'une famille. ( septième ) Elle s'est rendue compte, il y a des années de cela, que les animaux avaient une force et une présence utile aux servantes. Alors, parfois, en récompense aux actes braves, aux comportements dignes, elle emmène les servantes près d'un chat abandonné, que le Centre recueille et nourrit. Iliana fait alors preuve de ses petits cadeaux, qui très vite, peuvent devenir le fardeau de n'importe laquelle ayant joué avec ses nerfs, ou sa patience. ( huitième ) Déraisonnablement maternelle envers les Servantes, elle les couve, les chérit, les protège, et les punit. Le mal est parfois nécessaire, pour l'éducation. Bien qu'elle en culpabilise à chaque fois et se jette alors sur les servantes pour les aimer, profondément. Pour leur rappeler que non, elle ne voulait pas, mais qu'elle y ait obligée. Parfaitement torturée, elle ne se rend pas compte de ce qu'elle engendre sur les filles et ne sait pas, qu'au fond, elle ne fait que transmettre des séquelles de sa propre douleur, de son déficit maternel, de cette jeunesse partie trop tôt. Elle couve les servantes, démesurément. Les étouffant. ( neuvième ) Comme toutes les Tantes, elle sait lire et écrire. Dans le but de pouvoir tenir à jour les différentes prises de notes liées aux grossesses qu'elle se doit de surveiller. C'est d'ailleurs la seule chose qu'elle s'autorise à lire, bien que sa curiosité à lire la Bible soit s'y forte, qu'elle s'en soit déjà confessée aux Pères de Jacob, présents dans la ville. Elle s'y refuse, peur de pêcher et de condamner alors les enfants qu'elle protège. ( dixième ) Iliana est bien seule dans sa détresse, qu'elle cache, qu'elle surveille, qu'elle ne veut pas révéler. Son instabilité, sa psyché détruite par la responsabilité d'une enfant à être la mère de sa propre mère, font d'elle la Tante qu'elle est aujourd'hui. Démesurément maternelle, terriblement malveillante sans le vouloir.

( situation politique ) Elle a grandi à Aberdeen. Elle a vu la ville se développer, être calme, être plus active, être parfois débordée. Elle en a vu des hivers et des étés se passer, dans cette petite ville. Calme, chaleureuse, où il fait bon vivre. La politique de la ville, qu'elle soit née des Fils de Jacob ou suivie par les Grandes Familles, ne l'a jamais dérangé. Bien au contraire, elle estime qu'elle a toute sa place à Aberdeen, qu'elle y ait, plus que tout autre, légitime. En réalité, elle reste persuadée que c'est la meilleure façon de diriger. Chacun a une utilité, chacun a une façon de se positionner, de diriger, une façon de pensée, mais tous agissent dans un même but commun. Iliana reste, intimement, persuadée que les Grandes Familles agissent pour le plus grand bien de tous et, qu'ainsi, qu'elles seront en capacité de tout prévenir. Déjà, parce qu'elles assurent la vie financière, économique, écologique et commerciale de leur ville. elles assurent également la culture, l'éducation et la protection de leurs citoyens. Puis, viennent les Fils de Jacob, qui via l'Eglise et les célébrations, font passer le message et la religion. En soit, il n'y a rien de mieux, pour elle. Rien de plus parlant. Rien de plus logique. Ainsi, rien ne doit changer. Jamais. ( suicides des handmaid's ) Les suicides sont une véritable tragédie pour Iliana. Elle qui les dorlote, elle qui les protège, les chérit, les aime de tout son coeur, elle vit chaque décès plus difficilement. comme si, d'une certaine façon, elle se sentait responsable de chaque mort, de chaque corps qui s'ajoute à la pile, en sachant pourtant pertinemment qu'elle n'a rien fait pour les conduire à cela. Elle souffre de la perte de chaque servante, elle crève de douleur à chaque fois que l'on lui annonce une triste nouvelle. Et forcément, elle fait tout son possible pour prévenir le pire, pour éviter à ses protégées de souffrir. depuis que les premiers corps ont été retrouvé, elle tâche - au mieux - d'arranger leurs conditions de vie, de leur permettre de s'épanouir, de vivre, de grandir, de développer leur vie et leur esprit, sans se mettre en danger. La tante veille au grain, dans l'espoir de promouvoir leur bien être, leur santé. Sans pour autant se rendre compte que, peut être, sa trop grande dévotion, pourrait être à l'origine de certains troubles, chez certaines servantes. Mais, persuadée de faire au mieux, pour le mieux, pour ses protégées, elle ne cesse de se donner, de découper le peu de temps qu'elle a, pour le passer aux côtés des servantes, pour qu'elles aillent, toutes, le mieux possible.


( je n'accepte pas ) que mon personnage devienne un scénario s'il venait à être supprimé.
( j'accepte ) que mon personnage devienne un PNJ, créé par l'un de mes mainliens si mon personnage venait à être supprimé.


PRENOM/PSEUDO ▸ ODAYA OCHAVEN. Mais appelez moi Flo, surtout ne vous embêtez pas  Il n'y a aucune peine qui ne soit pas nécessaire ◊ iliana  107093490  AGE ▸ paraît que j'aurai 24 ans en Janvier.. Décidément, le temps passe trop vite Il n'y a aucune peine qui ne soit pas nécessaire ◊ iliana  4033871966 TON AVIS SUR LE FORUM ▸ Pas mal, pas mal. Enfin j'dis ça, j'dis rien :siffle COMMENT NOUS AS-TU TROUVÉ ▸ Paraît que j'ai monté le truc, mais j'suis pas sûre. FRÉQUENCE DE CONNEXION ▸ Je passe tous les jours pour voir le fofo et me tenir informée, mais les rps c'est moins régulier  Il n'y a aucune peine qui ne soit pas nécessaire ◊ iliana  1337518767  TON SMILEY PRÉFÉRÉ ▸ Avec une petite hésitation, je dirai celui-ci :  Il n'y a aucune peine qui ne soit pas nécessaire ◊ iliana  2663001181  CRÉDITS ▸ avatar par Dandelion (Bazzart) AUTRE CHOSE A DIRE ? ▸ Bloup. Je ne suis pas raisonnable du tout. DURÉE DU PERSONNAGE▸ 4 mois et advienne que pourra !




il n'était pas une fois

la vie et ses malheurs


Iliana était une petite fille comme les autres. Fille du système d'Aberdeen, elle est née dans une famille de la classe moyenne. Elle n'était personne. Ni une grande dame, ni une petite fermière pauvre. Juste une femme, parmi tant d'autres. Quand elle est née, de l'union de son père biologique et de sa mère biologique, ce fut un véritable miracle. Sa mère, déjà, présentait quelques faiblesses, mais personne encore ne la voyait disparaître. Ce ne sera qu'à l'aube de sa quarantième année qu'elle rendra son dernier souffle, pour le plus grand malheur de son époux, qui lui survécut et de sa fille.

Née dans une famille aimante, elle a grandit dans la pure mentalité des Fils de Jacob. Ses parents, bien que tolérants, doux et aimants, lui inculquèrent un profond respect des traditions et des Ecritures. Jamais, elle n'eut la possibilité de déroger aux règles et, sous le plaisir et la fierté de ses parents, jamais elle n'eut envie de le faire. C'était beaucoup plus plaisant de rendre fiers ses parents, plutôt que de les décevoir. Alors elle rentrait toujours à l'heure, n'avait aucune tentation (comme lire des livres ou côtoyer des garçons), elle suivait les Tantes, obéissait aux Pères et, surtout, ne sortait jamais sans une amie, une voisine, ou la fille d'une amie à sa mère. C'était pour elle la routine, son quotidien. Pourquoi aurait-elle eu une vie différente ?
Comme toutes les jeunes femmes d'Aberdeen, elle rêvait du jour où elle aurait un mari, où elle pourrait faire de sa vie un parfait mariage, avec une jolie petite maison qu'elle décorerait à ses goûts, et, évidemment, elle rêvait d'avoir des enfants. Autant que Dieu le lui permettrait, se jurant de les aimer, de les éduquer comme elle l'avait été. Les années passèrent, son corps changea et ses rêves, eux, devenaient de plus en plus réalisables.

Malheureusement, il eut cet accident.
Il eut l'opération.
La perte de son utérus.
Sa vie sauvée.
Et pourtant, tous ses rêves se sont effondrés. Tous. Qui voudrait d'une femme incapable d'avoir des enfants ? Qui voudrait construire une vie, en espérant avoir une servante, mais en n'ayant pas de vraie femme à ses côtés ?
Qui ? Personne. Même elle, ne voulait plus d'elle.

Alors, elle eut envie de changer. Elle eut l'idée de tout modifier. De tout changer. De devenir quelqu'un d'utile à la société. Quelqu'un qui pourrait, malgré son incapacité à faire des enfants, aider la société, la ville d'Aberdeen. Ainsi, elle devint Tante. Tante Iliana. Pour le pays, pour Gilead, pour s'occuper des enfants qu'elle n'aurait jamais. La honte au ventre, la joie au coeur de voir des bébés. Le dégoût et la culpabilité de ne jamais pouvoir en avoir.


Revenir en haut Aller en bas
https://praisedbe.forumactif.com/t268-il-n-y-a-aucune-peine-qui-ne-soit-pas-necessaire-iliana

Gardien Ward
may the lord open

Gardien Ward

( pseudo ) : Ludies
( célébrité ) : Alexander Vlahos
( arrivée à Aberdeen ) : 01/09/2018
( messages ) : 839
( tickets ) : 2125
( patronyme ) : Gethin Ward
( âge du personnage ) : 26 ans
( emploi ) : Gardien

Il n'y a aucune peine qui ne soit pas nécessaire ◊ iliana  Empty

Il n'y a aucune peine qui ne soit pas nécessaire ◊ iliana
par Auteur le Dim 18 Nov - 13:39
REBBIIEEENNVVVEENNUUUUEEEEEEEE

_________________
texte texte
Life ain't lived in black and white !



Il n'y a aucune peine qui ne soit pas nécessaire ◊ iliana  K7nUd9dr_o
Revenir en haut Aller en bas
https://praisedbe.forumactif.com/t62-gethin-never-give-up

Tante Iliana
may the lord open

Tante Iliana

( pseudo ) : ODAYA OCHAVEN. Ou Floriane, Flo, as you wish.
( célébrité ) : Charlize Theron, la plus belle.
( multicomptes ) : Noa Joyner, eh oui, je n'ai pas été raisonnable du tout.
( arrivée à Aberdeen ) : 18/11/2018
( messages ) : 530
( tickets ) : 1245
( patronyme ) : Autrefois, elle n'était pas Tante, elle était simplement femme. Mais cet autre nom, elle l'a depuis bien longtemps laissé de côté, synonyme d'une vie dont elle n'avait pas envie. Qu'elle détestait et maudissait.
( âge du personnage ) : 43 années au compteur. Des années de servitude, de gratitude envers Dieu et sa grandeur.
( emploi ) : Elle travaille au Centre Rouge, elle éduque ces femmes vêtues de rouge, qui permettront aux générations suivantes de repeupler cette planète. Elle protège et sauve les âmes perdues, qui tentent de fuir un passé corrompu.
( localisation ) : Sans doute au Centre Rouge ou dans l'une des demeures de la ville, veillant sur ses protégées, ses véhicules de l'amour et de la maternité.

Il n'y a aucune peine qui ne soit pas nécessaire ◊ iliana  Empty

Il n'y a aucune peine qui ne soit pas nécessaire ◊ iliana
par Auteur le Dim 18 Nov - 13:40
Merci Il n'y a aucune peine qui ne soit pas nécessaire ◊ iliana  432096020

_________________

( every rose has torns )
je prendrai soin de vous, aujourd'hui, demain, ou dans vingt ans. Et sans que vous le sachiez, sans que vous ne puissiez le voir, je serai dans votre ombre, là, pour veiller..



#990066
Revenir en haut Aller en bas
https://praisedbe.forumactif.com/t268-il-n-y-a-aucune-peine-qui-ne-soit-pas-necessaire-iliana

Invité
may the lord open

avatar


Il n'y a aucune peine qui ne soit pas nécessaire ◊ iliana  Empty

Il n'y a aucune peine qui ne soit pas nécessaire ◊ iliana
par Auteur le Dim 18 Nov - 14:35
ELLE A CRAQUÉ ELLE A CRAQUÉ !!!! :P Rebienvenu !
Revenir en haut Aller en bas

Tante Iliana
may the lord open

Tante Iliana

( pseudo ) : ODAYA OCHAVEN. Ou Floriane, Flo, as you wish.
( célébrité ) : Charlize Theron, la plus belle.
( multicomptes ) : Noa Joyner, eh oui, je n'ai pas été raisonnable du tout.
( arrivée à Aberdeen ) : 18/11/2018
( messages ) : 530
( tickets ) : 1245
( patronyme ) : Autrefois, elle n'était pas Tante, elle était simplement femme. Mais cet autre nom, elle l'a depuis bien longtemps laissé de côté, synonyme d'une vie dont elle n'avait pas envie. Qu'elle détestait et maudissait.
( âge du personnage ) : 43 années au compteur. Des années de servitude, de gratitude envers Dieu et sa grandeur.
( emploi ) : Elle travaille au Centre Rouge, elle éduque ces femmes vêtues de rouge, qui permettront aux générations suivantes de repeupler cette planète. Elle protège et sauve les âmes perdues, qui tentent de fuir un passé corrompu.
( localisation ) : Sans doute au Centre Rouge ou dans l'une des demeures de la ville, veillant sur ses protégées, ses véhicules de l'amour et de la maternité.

Il n'y a aucune peine qui ne soit pas nécessaire ◊ iliana  Empty

Il n'y a aucune peine qui ne soit pas nécessaire ◊ iliana
par Auteur le Dim 18 Nov - 14:46
Ouiiiiiiiiiii Il n'y a aucune peine qui ne soit pas nécessaire ◊ iliana  1337518767 Mais c'est pour la bonne cause Il n'y a aucune peine qui ne soit pas nécessaire ◊ iliana  2724298191
Merci en tout cas Il n'y a aucune peine qui ne soit pas nécessaire ◊ iliana  432096020 J'espère que le personnage te plaira Il n'y a aucune peine qui ne soit pas nécessaire ◊ iliana  1473009647
Revenir en haut Aller en bas
https://praisedbe.forumactif.com/t268-il-n-y-a-aucune-peine-qui-ne-soit-pas-necessaire-iliana

Invité
may the lord open

avatar


Il n'y a aucune peine qui ne soit pas nécessaire ◊ iliana  Empty

Il n'y a aucune peine qui ne soit pas nécessaire ◊ iliana
par Auteur le Dim 18 Nov - 14:52
Re-bienvenue chez toi Il n'y a aucune peine qui ne soit pas nécessaire ◊ iliana  2580283751 décidément, trop de beauté en toi Il n'y a aucune peine qui ne soit pas nécessaire ◊ iliana  831603922 Il n'y a aucune peine qui ne soit pas nécessaire ◊ iliana  831603922
Revenir en haut Aller en bas

Tante Iliana
may the lord open

Tante Iliana

( pseudo ) : ODAYA OCHAVEN. Ou Floriane, Flo, as you wish.
( célébrité ) : Charlize Theron, la plus belle.
( multicomptes ) : Noa Joyner, eh oui, je n'ai pas été raisonnable du tout.
( arrivée à Aberdeen ) : 18/11/2018
( messages ) : 530
( tickets ) : 1245
( patronyme ) : Autrefois, elle n'était pas Tante, elle était simplement femme. Mais cet autre nom, elle l'a depuis bien longtemps laissé de côté, synonyme d'une vie dont elle n'avait pas envie. Qu'elle détestait et maudissait.
( âge du personnage ) : 43 années au compteur. Des années de servitude, de gratitude envers Dieu et sa grandeur.
( emploi ) : Elle travaille au Centre Rouge, elle éduque ces femmes vêtues de rouge, qui permettront aux générations suivantes de repeupler cette planète. Elle protège et sauve les âmes perdues, qui tentent de fuir un passé corrompu.
( localisation ) : Sans doute au Centre Rouge ou dans l'une des demeures de la ville, veillant sur ses protégées, ses véhicules de l'amour et de la maternité.

Il n'y a aucune peine qui ne soit pas nécessaire ◊ iliana  Empty

Il n'y a aucune peine qui ne soit pas nécessaire ◊ iliana
par Auteur le Dim 18 Nov - 15:13
Merciiiiiii Il n'y a aucune peine qui ne soit pas nécessaire ◊ iliana  432096020 Il n'y a aucune peine qui ne soit pas nécessaire ◊ iliana  432096020

_________________

( every rose has torns )
je prendrai soin de vous, aujourd'hui, demain, ou dans vingt ans. Et sans que vous le sachiez, sans que vous ne puissiez le voir, je serai dans votre ombre, là, pour veiller..



#990066
Revenir en haut Aller en bas
https://praisedbe.forumactif.com/t268-il-n-y-a-aucune-peine-qui-ne-soit-pas-necessaire-iliana

Invité
may the lord open

avatar


Il n'y a aucune peine qui ne soit pas nécessaire ◊ iliana  Empty

Il n'y a aucune peine qui ne soit pas nécessaire ◊ iliana
par Auteur le Dim 18 Nov - 18:31
Wahou, ce personnage de Tante à la douceur terrifiante s'annonce fantastique et promet de beaux RPs ! Re-bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas

Tante Iliana
may the lord open

Tante Iliana

( pseudo ) : ODAYA OCHAVEN. Ou Floriane, Flo, as you wish.
( célébrité ) : Charlize Theron, la plus belle.
( multicomptes ) : Noa Joyner, eh oui, je n'ai pas été raisonnable du tout.
( arrivée à Aberdeen ) : 18/11/2018
( messages ) : 530
( tickets ) : 1245
( patronyme ) : Autrefois, elle n'était pas Tante, elle était simplement femme. Mais cet autre nom, elle l'a depuis bien longtemps laissé de côté, synonyme d'une vie dont elle n'avait pas envie. Qu'elle détestait et maudissait.
( âge du personnage ) : 43 années au compteur. Des années de servitude, de gratitude envers Dieu et sa grandeur.
( emploi ) : Elle travaille au Centre Rouge, elle éduque ces femmes vêtues de rouge, qui permettront aux générations suivantes de repeupler cette planète. Elle protège et sauve les âmes perdues, qui tentent de fuir un passé corrompu.
( localisation ) : Sans doute au Centre Rouge ou dans l'une des demeures de la ville, veillant sur ses protégées, ses véhicules de l'amour et de la maternité.

Il n'y a aucune peine qui ne soit pas nécessaire ◊ iliana  Empty

Il n'y a aucune peine qui ne soit pas nécessaire ◊ iliana
par Auteur le Dim 18 Nov - 18:32
Merci beaucoup Il n'y a aucune peine qui ne soit pas nécessaire ◊ iliana  1337518767 Je suis contente qu'il plaise Il n'y a aucune peine qui ne soit pas nécessaire ◊ iliana  432096020 Hâte de rp avec elle Il n'y a aucune peine qui ne soit pas nécessaire ◊ iliana  3129541803
Revenir en haut Aller en bas
https://praisedbe.forumactif.com/t268-il-n-y-a-aucune-peine-qui-ne-soit-pas-necessaire-iliana

Gardien Ward
may the lord open

Gardien Ward

( pseudo ) : Ludies
( célébrité ) : Alexander Vlahos
( arrivée à Aberdeen ) : 01/09/2018
( messages ) : 839
( tickets ) : 2125
( patronyme ) : Gethin Ward
( âge du personnage ) : 26 ans
( emploi ) : Gardien

Il n'y a aucune peine qui ne soit pas nécessaire ◊ iliana  Empty

Il n'y a aucune peine qui ne soit pas nécessaire ◊ iliana
par Auteur le Dim 18 Nov - 19:34

bienvenue !
under his eye


Oh oh oh ! Bienvenue à Aberdeen

J'adore cette petite nouvelle What a Face ! n

Te voilà désormais validé l'ami ! Tu vas donc pouvoir te balader dans les rues d'Aberdeen en toute sécurité.
Avant de t'installer en ville, tu dois recenser ton personnage auprès de l'administration de la ville. Si ton statut te le permet, tu peux également demander un logement.

N'hésite pas non plus à aller réclamer tes premiers tickets, qui te permettront de bien démarrer le jeu.

Si tes papiers sont en ordre, n'hésites pas à te faire connaître au sein de la communauté, en créant ton carnet par ici.
Tu peux également faire un tour dans les intrigues, savoir ce qu'il s'y passe. N'hésite pas non plus à fouiller les animations, et à participer !

Puis, évidemment, tu peux sans difficulté créer un scénario, ainsi qu'un (ou plusieurs) pré-lien(s).
Et bien sûr, la zone rp t'es désormais totalement dévouée ! Profites en bien et amuse toi !

Tu peux également faire un tour dans la zone flood et t'amuser avec les autres citoyens d'Aberdeen.

Enfin, si tu es un excellent citoyen, n'hésites pas à faire preuve de gentilesse et d'altruisme, en aidant les citadins perdus ou les étrangers, dans cette section.

_________________
texte texte
Life ain't lived in black and white !



Il n'y a aucune peine qui ne soit pas nécessaire ◊ iliana  K7nUd9dr_o
Revenir en haut Aller en bas
https://praisedbe.forumactif.com/t62-gethin-never-give-up

Contenu sponsorisé
may the lord open



Il n'y a aucune peine qui ne soit pas nécessaire ◊ iliana  Empty

Il n'y a aucune peine qui ne soit pas nécessaire ◊ iliana
par Auteur le
Revenir en haut Aller en bas
 
Il n'y a aucune peine qui ne soit pas nécessaire ◊ iliana
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dénominations et abréviations
» La Normandie peine beaucoup à décoller !
» tire-lait à la peine...
» JE SUIS EN FURIE ET J'AI DE LA PEINE
» Moteur qui peine en 3eme et 4eme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le check point :: Les passeports :: Bienvenue à Aberdeen !-
Sauter vers: