AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 


 douce enfant, que deviens-tu ? ▵ Noa.
under his eye

 :: Le check point :: Les passeports :: Bienvenue à Aberdeen !

may the lord open

avatar

( pseudo ) : ODAYA OCHAVEN. ou Flo.
( célébrité ) : Rosie Tupper
( arrivée à Aberdeen ) : 29/08/2018
( messages ) : 615
( tickets ) : 891
( patronyme ) : Noa Rose. Rien de bien original.
( âge du personnage ) : 25 ans.
( emploi ) : Aucun. Elle est l'épouse d'un gardien, c'est suffisant.
( localisation ) : A l'Eglise, chez lui.


douce enfant, que deviens-tu ? ▵ Noa.
par Auteur le Mer 29 Aoû - 22:37

Noa Rose

douce, apaisée, qu'ils disaient



INFORMATIONS GENERALES

( nom, prénoms ) née de parents croyants, elle ne pouvait pas posséder un prénom non biblique. Ainsi, dérivé de "Noé", Noa signifie "douce, apaisé" en Hébreu. Parce que son visage de poupon, doux, rond et ses absences de cris, de larmes durant sa croissance, ont fait d'elle une enfant sage. Patiente. Qui ne répliquait pas. Née dans une petite famille, de la classe moyenne, elle possède le nom de son père, comme le veut la tradition. Rose, le nom d'une petite famille fermière d'Aberdeen, autrement dit, personne. Joyner, le nom de son époux, le nom qu'elle a du prendre et qu'elle a choisi de porter avec fierté. ( âge, date et lieu de naissance ) 25 ans. Elle est née un certain 12 avril 1993. Petit miracle de la famille, seule enfant de cette dernière, on lui a souvent dit que personne n'y croyait. ( caractère ) douce est Noa. C'est souvent cette qualité première qui est mise en avant chez elle. Qualité qu'elle ne maîtrise pas vraiment, qu'elle est simplement. Un timbre de voix apaisé, un visage doux, des mimiques dénuées d'agressivité, elle ne connaît pas la colère, ni même l'agressivité Noa. C'est ce petit ange, altruiste, qui fait passer les autres avant elle-même et qui se tue à la tâche. C'est cette bosseuse, qui aide quand elle peut, qui fait tout ce qu'on lui demande, sans chercher à comprendre. Obéissante, elle ne remet rien en cause. Jamais. Pourquoi ? N'est-ce pas cette façon là de vivre qui est la plus saine ? Et puis, les Ecritures sont sacrées, écrites par Dieu en personne, alors pourquoi en discuter ? Croyante, elle prie avec ferveur et sert le Seigneur avec une âme dévouée et compatissante. Elle connait la Bible et les principes des Fils de Jacob, ça ne lui viendrait jamais à l'idée d'aller contre cette façon d'être. Cette façon de vivre, cette mentalité. Et pour quelles raisons ? Chaste et pudique, elle protège tout autant son âme et son corps des impuretés, des pêchés. Jamais un mot de travers. Jamais de colère. Jamais de jalousie. Jamais de désir. Jamais rien qui puisse la faire sortir du droit chemin. Et à vrai dire, elle n'a même aucun désir pour son époux, celui avec qui elle fera sa vie. Ce qui ne la choque pas. N'est-ce pas normal ? Les époux ne doivent pas se désirer, la luxure étant un des pêchés capitaux. Et à ses yeux, il n'y a rien de difficile là dedans. Pour autant, elle sait se montrer obstinée quand elle a une idée en tête. Bien que diplomate, elle obtiendra toujours ce qu'elle souhaite, sans jamais faire rien de mal, ni manipuler personne. De toute façon, elle ne saurait même pas le faire. à l'écoute, elle fait preuve d'attention envers toute personne qui en a besoin. Qu'ils s'agissent de sa famille, de ses proches, de la Famille qu'elle a rejointe, ou encore de ces personnes dans le besoin. ( origines ) fille d'Aberdeen, ses parents, ses grands-parents et ses aïeuls ont toujours vécus ici. Il paraît qu'elle est une native, une fille de la campagne, une de ces familles qui étaient là depuis le début. Il paraît en tout cas. ( statut civil ) mariée. La voilà désormais unie à la vie d'un Gardien qui s'est montré plus que loyal envers Gilead. Récompense frivole pour ses actions, Noa est honorée de la chance qui lui a été donnée. Elle en remercie Dieu tous les jours, faisant tout son possible pour le satisfaire et le chérir. ( statut social ) fille du système, elle est désormais l'épouse d'un Gardien, lui-même au service d'une famille de Commandants de la ville. ( situation familiale ) fille unique de la famille Rose, elle n'est qu'une simple fille de fermier. En somme, personne. ( groupe ) Elle est, sans hésiter, une vraie croyante. Pour elle, il n'existe rien d'autre que ce système. Pour elle rien ne peut être aussi bien et aussi utile. C'est son mode de vie, ses convictions. Elle y croit. Plus que tout. Alors oui, elle appartient aux "good-fearing".

ANECDOTES

( première ) bien qu'elle ne sache pas lire, elle connaît sa Bible et les préceptes du Seigneur. Son père s'est assuré qu'elle les connaisse, pour pouvoir aller à la messe et comprendre leur monde. ( deuxième ) sa Bible ne la quitte jamais. De la taille d'un messel, elle est toujours dans la poche de sa tunique. Là, la suivant partout dans son quotidien. ( troisième ) elle a été promise, à ses vingt-quatre ans, à son époux actuel. Une situation qui lui convient parfaitement. ( quatrième ) ils n'ont eu, pour le moment, aucun enfant. Elle sait qu'elle doit en avoir - c'est son devoir - et elle espère que Dieu lui fera ce bonheur rapidement. ( cinquième ) elle idéalise les servantes et les envie. Bien qu'elle refuse de l'accepter et se repente de ce pêché. ( sixième ) bien que personne ne le sache, au fond de son coeur, bien loin de sa conscience, se cache une envie de découvrir le monde. ( septième ) elle n'aime pas, ne désire pas son époux, mais il ne la dégoûte pas pour autant. Elle le respecte et le traite avec tous les égards qui lui sont dus. Aucun rapport n'est forcé, mais elle ne ressent rien. C'est d'ailleurs pour elle une grande fierté. Mais aussi une grande source d'incompréhension, si elle en est capable, pourquoi pas les autres ? ( huitième ) sans même pouvoir l'imaginer, ou même le comprendre, elle est en réalité homosexuelle, refoulée. Une notion qu'elle ne connaît pas, n'imagine pas, qui n'existe pas dans son monde. ( neuvième ) elle a déjà assisté à des exécutions publiques et bien que ça la dégoûte, elle espère que les âmes des hommes et femmes qui se sont trompées de voix, ont été pardonnées. ( dixième ) elle hait la propreté extrême d'Aberdeen, du fait de son enfance passée dans la ferme de son père.

A la suite, vous décrirez l'avis de votre personnage concernant la situation politique actuelle (système en place, suicides des handmaid's).

( situation politique ) la situation politique actuelle, qu'il s'agisse de celle de la ville ou de celle de Gilead, n'est rien de particulier pour Noa. Elle a grandit à Aberdeen, entourée des Fils de Jacob et des règles de leur culte. Rien pour elle n'est nouveau. Elle ne se plaint de rien, vit heureuse et comprend parfaitement les choix qui ont été fait par ses aînés. Pour elle, la vie qu'ils mènent est celle qui doit être menée, celle qui respecte les Ecritures et permet de sauvegarder leur planète. Autant dire que la situation actuelle lui va parfaitement. Est-ce qu'elle a entendu parler des plaintes, des rumeurs, des rebelles, d'une possible résistance ? Non. Et si ça avait été le cas, elle en aurait eu peur. Pour elle, il n'y a que le danger et la perdition à remettre en question un tel système. Ce serait de la pure folie, elle en est persuadée.
( suicides des handmaid's ) c'est une nouvelle qui l'a ébranlé. Chamboulée. C'était horrible. comment une femme avec autant de responsabilité a pu mettre son corps dans un tel état ? A-t-elle pu s'ôter la vie ? Comme beaucoup d'autres, elle a pleuré pour chaque femme retrouvée morte. Dévastée par ce qu'elles avaient fait. Dévastée par le choix qu'elles avaient décidé de prendre. Dévastée par l'espoir d'avoir des enfants dans cette ville, anéanti par un simple choix égoïste. Noa ne comprend pas. N'ont-elles pas tout ce qu'il faut pour être heureuses ? N'ont elles pas un logis, des repas, des vêtements ? N'ont-elles pas l'amour des familles qui les entourent et le plaisait de la grossesse ? Autant dire qu'elles ont beaucoup, et trouvent encore le moyen de se plaindre. Parfois, Noa ne comprend pas le Seigneur qui leur a donné la fertilité.


( j'accepte ) que mon personnage devienne un scénario s'il venait à être supprimé.
( j'accepte ) que mon personnage devienne un PNJ, créé par l'un de mes mainliens si mon personnage venait à être supprimé.


PRENOM/PSEUDO ▸ ODAYA OCHAVEN. Ou Floriane, tu peux m'appeler Flo. AGE ▸ 23 ans il paraît, bientôt 24. TON AVIS SUR LE FORUM ▸ Pas trop mal, pourrait peut être mieux faire non ? COMMENT NOUS AS-TU TROUVÉ ▸ Parait que j'ai inventé ce taudi. Enfin, après je n'ai fait que reprendre une oeuvre. FRÉQUENCE DE CONNEXION ▸ 7j/7 avec un rp toutes les deux semaines généralement. TON SMILEY PRÉFÉRÉ ▸ ici CRÉDITS ▸ the riddler, bazzart pour l'avatar AUTRE CHOSE A DIRE ? ▸ j'ai hâte de rp, très hâte !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://praisedbe.forumactif.com/t37-douce-enfant-que-deviens-tu-noa

may the lord open

avatar

( pseudo ) : ODAYA OCHAVEN. ou Flo.
( célébrité ) : Rosie Tupper
( arrivée à Aberdeen ) : 29/08/2018
( messages ) : 615
( tickets ) : 891
( patronyme ) : Noa Rose. Rien de bien original.
( âge du personnage ) : 25 ans.
( emploi ) : Aucun. Elle est l'épouse d'un gardien, c'est suffisant.
( localisation ) : A l'Eglise, chez lui.


douce enfant, que deviens-tu ? ▵ Noa.
par Auteur le Mer 29 Aoû - 22:37

 

et ainsi ils vécurent heureux

tel était le dicton


L'enfant n'avait jamais connu autre chose, que la vie dans la petite maison au milieu du quartier blanc. Une vie calme, où elle était la seule enfant d'un père et d'une mère. La vie rythmée par les cérémonies, la vie religieuse et les quelques sorties au grand jour. Une vie où elle avait accompagné son père à la ferme, quelques fois, enfant. Une vie calme, heureuse. Une vie où elle jouait dehors, elle aidait sa mère à faire ses courses et ses corvées, une vie qu'elle n'avait jamais trouvé ennuyante. C'était sa vie, à la petite Noa.

Elle a grandi dans le quartier blanc, dans une petite maison de plein pied. Pas d'étage, pas de belle porte entretenu, mais un vieux portail grisonnant à l'entrée de la petite cour. Pas de véhicule pour se déplacer, juste une vieille bicyclette, légèrement rouillée. Dans le jardin, traîne encore ses jouets de bois et ses poupées faites mains. Des petits plaisirs de la vie, qui grandissaient dans son imaginaire. Une vie très simple, faite de bonheurs tout aussi simple. Comme l'odeur de la soupe de sa mère en hiver qui sentait jusqu'à sa chambre. comme l'arrivée des premières chutes de feuilles qui couvraient son jardin de couleurs diverses et variées. Ou encore comme les petites chaleurs de l'été et son bandana sur la tête. En bref, une vie qui avait toujours convenu à Noa. Une vie qu'elle n'avait jamais questionné. Elle allait à la messe tous les dimanches, assistait à tous les cultes, se confessait une fois par mois et surtout, ne manquait jamais de respect à quoique ce soit. Obéissante, fierté de ses parents, elle l'était d'autant plus quand elle aidait. Que ce soit la petite mamie deux maisons à côté de la leur à faire ses emplettes, ou alors la jeune femme au bout de la rue qui devait s'occuper seule de ses enfants, son mari Gardien étant peu présent. Evidemment, personne - ni même Noa - ne remarqua les yeux un peu traineurs qu'elle laissa tomber sur quelques courbes féminines. Elle trouvait les femmes jolies oui, mais était-ce un crime ? Personne ne le lui avait jamais rien dit. Et puis, sa maman aussi était jolie.
Seule petite inquiétude au tableau, fut le retard de ses menstrues. Contrairement à beaucoup de jeunes femmes, elle ne les eut qu'à ses vingt-trois ans et demi. Tardivement. Les médecins et sa famille s'en étaient inquiétés, mais les Fils de Jacob avaient affirmé que tout viendrait en son temps. alors, ils avaient attendus, priés et finalement, elle les avait eu. Moment amer de douleur, la comblant pour autant d'une joie certaine. Elle allait avoir des enfants ! Un plaisir, un bonheur, qu'elle avait cru - un court instant perdu.

C'est finalement l'année de ses vingt-quatre ans qu'elle rendit extrêmement fière ses parents, quand on l'a choisit pour une Prayvaganzas. Elle allait se marier. C'est sa mère qui pleura ce jour là, alors que l'homme en face d'elle releva son voile blanc pour découvrir son visage pour la première fois, les alliances passées à chacun de leurs doigts. C'est elle aussi qui fut traversée par le bonheur et la tristesse, lorsque Noa fit ses valises pour s'installer chez lui, aux côtés de la famille qu'il servait. Depuis, elle voit ses parents régulièrement, tenant à conserver les liens du sang avec eux. Tout en s'assurant de réaliser correctement son travail. Accueillit dans la demeure d'une famille plus aisée que la sienne, elle ne pouvait pas leur faire honte. Alors elle se montrait obéissante, charmante et aidait dès qu'elle le pouvait. Parce qu'elle était comme ça, la douce Noa.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://praisedbe.forumactif.com/t37-douce-enfant-que-deviens-tu-noa
 
douce enfant, que deviens-tu ? ▵ Noa.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» exclure un enfant de maternelle???dsl long
» comment bien écouter 1 enfant de 8 ans ?
» enfant et console de jeux
» Les films pour enfant qui ne font pas peur?
» petit bureau d'enfant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le check point :: Les passeports :: Bienvenue à Aberdeen !-
Sauter vers: