AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 


 It's not right, but it's okay - LIBRE
under his eye

 :: Aberdeen :: Quartier Bleu

may the lord open

avatar

( pseudo ) : Ludies
( célébrité ) : Alexander Vlahos
( arrivée à Aberdeen ) : 01/09/2018
( messages ) : 562
( tickets ) : 1284
( patronyme ) : Gethin Ward
( âge du personnage ) : 26 ans
( emploi ) : Gardien


It's not right, but it's okay - LIBRE
par Auteur le Dim 21 Oct - 21:17
Aujourd’hui était un jour off, il ne travaillait pas et avec le beau temps qui promettait de faire plutôt que de rester toute la journée enfermée chez lui, il décida d’aller faire un tour dans le quartier bleu et plus particulièrement sur la baie histoire de changer un peu de paysage. Admirer l’étendue d’eau, les côtes,  les bateaux qui venaient et allaient, il pouvait le faire des heures durant, laissant son esprit vagabonder sur des choses et d’autres. Et ainsi, le temps passait plus rapidement. Avant de partir faire sa balade, il passa rapidement chez ses parents pour saluer tous ceux de sa famille qui s’y trouvaient, et après une petite heure il partit cette fois réellement vers la baie. Il était un peu plus de onze heures, il n’avait pas pris à manger, oubliant totalement ce genre de détails, au pire il sauterait un repas, sinon, il verrait bien en rentrant chez lui ce qui lui restait à manger ! L’odeur de la mer parvint rapidement à lui, odeur qu’il appréciait tout particulièrement, même si les effluves des bateaux, poissons séchés et compagnie donnait une odeur plus rance, plus insupportable, mais ce n’était pas  bien grave. Gethin fit bien attention à se trouver un endroit où poser ses fesses où il ne gênerait personne et qui se trouvait face à la mer, d’ici, il avait une vue panoramique qu’il trouvait assez exceptionnelle comparé au reste de la ville, où on retrouvait surtout un enchainement de maisons et compagnie !

Cela devait faire une heure, ou peut-être qu’il était là, il avait totalement perdu la notion du temps, il quitta quelques instants le paysage de la baie, pour regarder les rues et une silhouette attira son attention. Il fronça les sourcils, elle était seule, et semblait perdue, déambulant doucement, comme si elle cherchait son chemin… ou alors peut-être que la personne ne se sentait pas bien, tout comme elle pouvait juste avoir envie de flâner un peu ! Il la regarda encore quelques instants avant de se lever… juste au cas où, par pure précaution, il préférait vérifier que tout allait bien pour ladite silhouette. Le plus compliqué, resterait pour lui adresser la parole sans passer pour un couillon fini, même s’il avait plutôt l’habitude qu’on le trouve un peu étrange. Il hésita quelques secondes mais finalement se leva et se dirigea rapidement vers elle :

- Béni soit le fruit ! Est-ce que vous allez bien ?

Au moins ça avait le mérite d’être clair et plutôt franc… peut-être un peu trop, peut-être qu’il aurait dû tourner un peu plus autour du pot, même s’il ne voyait pas franchement l’intérêt d’être diplomate ou autre, les faits restaient au final les mêmes quoi que l’on dise, quelque soit la façon de les dire ! Enfin, ce n’était pas le sujet ! Il préféra quand même rajouter un petit mot ou deux, histoire que la personne ne se sente pas trop « agressée ».

- J’avais l’impression que vous étiez… perdu.

Perdu semblait mieux choisi qu’un autre.

_________________
texte texte
Life ain't lived in black and white !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://praisedbe.forumactif.com/t62-gethin-never-give-up

may the lord open

avatar

( pseudo ) : ODAYA OCHAVEN. ou Flo.
( célébrité ) : Rosie Tupper
( multicomptes ) : Je ne cèderai pas à cette tentation. Enfin j'espère !
( arrivée à Aberdeen ) : 29/08/2018
( messages ) : 769
( tickets ) : 1281
( patronyme ) : Noa Rose. Prénom donné par ses parents, non de son père. Désormais, elle est Joyner, femme d'un Gardien. Un nom qui l'identifie, mais qui n'est rien pour autant.
( âge du personnage ) : 25 ans. Quelques années au compteur, quelques années passée à vivre à Aberdeen, dans une paix et un confort inégalable.
( emploi ) : Aucun. Elle est l'épouse d'un gardien, c'est suffisant.
( localisation ) : A l'Eglise, chez son mari, le Gardien Joyner. Celui qui fait de sa vie un véritable paradis, jour après jour. Elle ne le remercia jamais autant pour la chance qu'il lui donne au quotidien.


It's not right, but it's okay - LIBRE
par Auteur le Sam 17 Nov - 23:55

it's not right


Noa avait une journée qui, régulièrement se répétait. Après tout, ce n’est pas comme si elle avait maintes et maintes choses à faire. Oh, bien sûr, elle avait de quoi s’occuper, mais ses occupations étaient souvent les mêmes. Alors, parfois, sur un coup de tête, elle allait rendre visite à ses parents et, sur le retour, elle flânait autour de la baie.
Bien sûr, elle faisait attention.
Il y a des années de cela, bien avant qu’elle ne soit née, il paraît que certaines femmes tentaient de se suicider ou de s’échapper (mais de quoi ?) par la baie. C’était donc pour ça que, maintenant, elle était plus surveillée. Même très surveillée. Alros, évidemment, Noa, ne voulait pas donner l’impression qu’elle essayait de s’échapper, ou qu’elle avait des idées noires dans le crâne. Non seulement parce que c’était totalement faux, mais parce qu’en plus elle appréciait énormément l’endroit. C’était un très bel endroit, beau et, d’une certaine façon, d’un calme plaisant. Certes, la mer et son remous faisaient un certain bruit, mais pour autant il s’agissait d’un bruit réconfortant, apaisant même. Ca bercait la jeune femme et calmait ses nerfs. Sans aucune difficulté.
Il est vrai qu’elle préférait l’odeur du fumier, à celle du poisson. Sans doute parce qu’elle était fille de paysan et que cette odeur avait bercé son enfance, d’aussi loin qu’elle s’en souvienne. Ce n’était pas compliqué de toute façon, toute sa vie avait été rythmée par le travail saisonnier de son père. Et avec ces saisons, une odeur plus ou moins importante de fumier pour embaumer la maison. C’était une odeur chaleureuse, qui lui manquait dans sa maisonnée. Enfin, dans celle de son mari, le Gardien Joyner.

Ainsi, ce jour-là, elle rendit visite à ses parents. Dans le but de prendre de leurs nouvelles, de savoir si tout allait au mieux pour eux. bien sûr, elle ne doutait pas qu’ils soient en bonne santé, ou heureux, mais elle préférait le voir d’elle-même et passer un peu de temps avec ses parents. Pour ce faire, elle avait concocté une bonne tarte aux pommes, une recette qu’elle avait un peu modifié – recette qu’elle tenait de sa propre mère – et était allée la déguster avec eux pour le repas de midi, enfin, le dessert. Ils avaient adoré et, à vrai dire, sa mère lui avait demandé ce qu’elle avait modifié. Très fière d’elle, Noa avait alors répondu que c’était un secret. Bien sûr, pas dans le but de mentir ou de cacher quelque chose, mais juste par esprit de taquinerie. Ses parents avaient trouvé le tout très drôle et la question n’avait plus été posée. Enfin, elle connaissait sa mère, il était probable qu’elle lui demande une nouvelle fois dès qu’elles se reverraient. A vrai dire, c’était même certain.
Après le dessert, ils avaient pris un café et échangés quelques nouvelles. Que ce soit au sujet de la ferme de son père, enfin, celle où il travaillait et des animaux dont il prenait soin, ou du quotidien de sa mère. Elle s’était aussi intéressée aux voisines, à ces femmes et ces filles qui avaient passé leur vie à ses côtés. Noa était comme ça, elle se souciait de tous, afin d’être sûre de ne rien manquer. Par esprit purement altruiste, mais aussi par éducation. Elle l’ignorait juste simplement.
Une fois le repas terminé, le café avalé, la jeune femme avait reprit le chemin de la demeure Joyner. Elle ne pouvait pas rester trop longtemps dehors, ne souhaitant, évidemment pas, inquiéter la famille Stagger. Pourtant, elle décida de passer par la baie, histoire de profiter du moment, de la belle journée qu’il y avait devant eux et d’un paysage qu’elle savait à couper le souffle. Ce n’était pas tous les jours qu’elle pouvait faire le détour, alors elle le fit. Sans gêne. Après tout, son mari et la famille Stagger en était informés, ainsi que ses parents. La jeune femme était donc dans tous ses droits.

Cela faisait quelques minutes, à peine, qu’elle était arrivée, qu’une silhouette, au loin, se dessina. Sans vraiment s’en rendre compte, Noa s’était perdue dans ses pensées. Elle vagabondait autour de la baie, plus qu’elle ne s’y promenait. C’était plaisant et c’était l’effet recherché. Sauf que la silhouette qu’elle avait cru voir du coin de l’œil, être assise dans l’herbe, s’était levée et était venue à sa rencontre. Et sans qu’elle ne puisse anticiper, il la saluait déjà et la questionnait. « Gardien Ward ! » S’écria-t-elle, surprise et contente de le croiser. « Que le Seigneur ouvre ! » Répondit-elle avec un grand sourire. « Je vais très bien, merci. Et vous ? » Lui demanda-t-elle, polie et interessée. Elle espérait, évidemment, que tout allait au mieux pour le gardien et pour sa famille. C’était le plus important. « Oh pardon, je ne voulais pas vous inquiétez. » Répondit-elle, réellement navrée pour le dérangement qu’elle avait occasionné. « J’étais perdue dans mes pensées. Cela faisait un moment que je ne m’étais pas promenée par ici. » Elle haussa les épaules, un peu émue. « Je pense que ça m’a un peu perdue de voir tant de jolis paysages. » Et puis, c’était une habitude à vrai dire, elle ne pouvait pas trop l’expliquer. « Vous ne travaillez pas aujourd’hui ? » Se permit-elle de lui demander, curieuse de le voir, à une telle heure, à un autre endroit qu’à son travail et, surtout, pas en uniforme.

_________________


a night under the stars
and we'll be happy.

#cc99cc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://praisedbe.forumactif.com/t37-douce-enfant-que-deviens-tu-noa

may the lord open

avatar

( pseudo ) : Ludies
( célébrité ) : Alexander Vlahos
( arrivée à Aberdeen ) : 01/09/2018
( messages ) : 562
( tickets ) : 1284
( patronyme ) : Gethin Ward
( âge du personnage ) : 26 ans
( emploi ) : Gardien


It's not right, but it's okay - LIBRE
par Auteur le Sam 24 Nov - 19:04
Est-ce que si ça n’avait pas été Noa il aurait réagi de la même manière ? Probablement, par ce qu’au final il ne l’avait reconnu qu’au dernier moment et il s’était quand même levé pour voir si tout allait bien. Il se dit qu’il ferait probablement mieux d’arrêter de s’inquiéter pour tout et n’importe quoi, mais difficile… par ce qu’il avait du mal dans ce genre de circonstances à comprendre réellement si la personne avait besoin de calme, de solitude ou au contraire besoin d’aide. Il avait essayé de réunir les éléments pour ne pas se planter, mais n’y était jamais arrivé… alors comme on disait, mieux vaut prévenir sur guérir, il préférait donc déranger plutôt que de passer à côté de quelque chose ! Il lui fit un petit sourire timide tandis qu’elle semblait heureuse de le voir, il pouvait le « voir » dans ses mimiques, ce sourire qu’elle avait et le ton de sa voix. Donc, c’est qu’elle n’allait probablement pas mal et qu’il s’était planté. Tant pis… ou plutôt non, tant mieux, c’était au final une bonne nouvelle, surtout qu’elle ne semblait pas lui en vouloir de cette petite intrusion. « Puisse le seigneur ouvrir, Noa. » Dit-il doucement. « Je vais bien… Je … Je m’excuse d’être arrivé comme ça, mais de loin je craignais que vous ayez un genre de malaise… ou que quelque chose n’aille pas. » Il se tut quelques instants avant de continuer «Il ne faut pas vous excuser… C’est moi qui me fait du mouron tout seul.» Il acquiesça doucement « D’accord, je comprends, c’est vrai que c’est un endroit des plus charmants.» Et merde, avec ces questions, il amenait vers une grande discussion et il n’était pas certain d’arriver à parler comme il le fallait. Il n’était pas un pro là-dedans, surtout face à une fille aussi douce que Noa, qui était un brin fragile et maladroit comme il était, il craignait de la blesser d’une quelconque manière ! Merde ! Et la question qui suivie, lui fit froncer un peu es sourcils, il ne s’y attendait pas, et pourtant la réponse était simple. « Benn…. Heu… Non. Non, je ne travaille pas aujourd’hui… Donc… Je…. J’ai voulu profiter du beau temps tant qu’il est encore là ! Et aussi du calme, du silence, ce genre de choses qui est un peu compliqué au quotidien. » Des choses qui lui étaient pourtant essentielles ! Alors oui, aujourd’hui était un bon jour pour lui, il se sentait plus calme, moins stressé, probablement qu’il était moins sur ses gardes également. Ce qu’il préférait pendant ces journées c’est qu’il pouvait rester seul, c’est qu’il n’avait pas à approcher de gens, à les surveiller, sauf s’il le souhaitait réellement et cela faisait un bien fou. «  Je… J’espère que je ne vous ai pas trop dérangé, dans le fils de vos pensées quoiqu’il en soit. » Probablement que si, lui en tout cas n’aurait pas apprécié ce genre d’intrusion, mais lui n’était pas forcément comme les autres non plus, il fallait bien le souligner !


_________________
texte texte
Life ain't lived in black and white !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://praisedbe.forumactif.com/t62-gethin-never-give-up

may the lord open

avatar

( pseudo ) : ODAYA OCHAVEN. ou Flo.
( célébrité ) : Rosie Tupper
( multicomptes ) : Je ne cèderai pas à cette tentation. Enfin j'espère !
( arrivée à Aberdeen ) : 29/08/2018
( messages ) : 769
( tickets ) : 1281
( patronyme ) : Noa Rose. Prénom donné par ses parents, non de son père. Désormais, elle est Joyner, femme d'un Gardien. Un nom qui l'identifie, mais qui n'est rien pour autant.
( âge du personnage ) : 25 ans. Quelques années au compteur, quelques années passée à vivre à Aberdeen, dans une paix et un confort inégalable.
( emploi ) : Aucun. Elle est l'épouse d'un gardien, c'est suffisant.
( localisation ) : A l'Eglise, chez son mari, le Gardien Joyner. Celui qui fait de sa vie un véritable paradis, jour après jour. Elle ne le remercia jamais autant pour la chance qu'il lui donne au quotidien.


It's not right, but it's okay - LIBRE
par Auteur le Sam 24 Nov - 22:20

it's not right


« Aucun souci Gethin ! » Laissa-t-elle entendre. « Vous ne faisiez que votre métier après tout. » Elle eut un léger sourire. « Et en plus lors d’un jour de repos ! Loué Soit-Il ! » Ajouta-t-elle, surprise et ravie de voir l’investissement du jeune homme. Alors qu’il aurait pu profiter de son instant de tranquillité, de sa solitude, il avait choisi de s’inquiéter de sa personne, de sa santé. Alors qu’il était là, principalement, pour lui-même, pour se déstresser et être parfaitement tranquille, il lui avait fait part de ses inquiétudes à son sujet, avait souhaité s’intéresser à sa personne et s’assurer que tout allait au mieux. C’était une situation qu’elle trouvait admirable, touchante et particulièrement sympathique. Après tout, rien, rien du tout, ne l’obligeait à se comporter de la sorte. Elle était donc ravie de voir que la gentillesse et la sympathie étaient courants et surtout, aussi bienveillants. Un sentiment de pure sécurité et de confiance se réparti alors dans tout son être. Noa se sentait, extrêmement bien à Aberdeen, surtout grâce à des personnes comme Gethin qui lui permettaient de s’y sentir en sécurité, chez elle, à tout instant de la journée. Un sentiment qu’elle n’avait jamais remis en doute, puisque rien ne s’était – jusqu’alors – passé dans son existence. Quelque chose dont elle était très fière et qu’elle ne souhaitait pas être modifié. Oh que non. « Oui c’est très charmant. » Confirma-t-elle. Cela faisait peut être un peu disque rayé, elle avait cette impression de se répéter, mais n’était-ce pas là une simple vérité ?

« Vous avez bien raison ! » Ajouta-t-elle. « Nous marchons ? » Lui proposa-t-elle, alors qu’elle passait à côté de lui. Après tout, ils pouvaient marcher côte à côte le long de la Baie, s’ils conservaient une distance respectable, ça ne serait pas un souci. De toute façon, ce n’est pas comme si Noa avait la moindre idée derrière la tête, elle prit – comme toujours – les distances convenables que lui avait apprises des années plus tôt, au millimètre près. « Vous ne m’avez pas dérangé. » Ajouta-t-elle. « Ne vous en faites pas. » Elle préférait le rassurer, craignant qu’il ne s’inquiète pour rien et, alors, se crée des nœuds au cerveau de façon totalement involontaire. Ce n’était pas du tout l’idée. « Je ne voulais pas vous créez la moindre inquiétude, je suis désolée. » Car après tout, c’était sa faute. C’était elle qui, dans son comportement et sa façon de se déplacer, avait sans doute laissé penser à son interlocuteur que ça n’allait pas, qu’il y avait peut-être un souci, ou qu’il se devait d’intervenir. Après tout, bien qu’il soit formé à toujours être aux aguets, peut être que, sans le vouloir, elle avait laissé filer un signe inquiétant. Un signe qui, à croire son comportement, l’avait poussé à réagir instinctivement et plutôt rapidement. Un geste qu’elle ne pensait certainement pas, ou une mimique. Bref, quelque chose d’inconscient et qu’elle se devait de corriger. Pour ne pas inquiéter à l’avenir qui que ce soit d’autre. « Comment allez-vous Gethin ? » Se permit-elle de demander, désireuse de construire une discussion. N’était-ce pas la moindre des choses ? Elle l’avait dérangé dans le court de ses pensées après tout. « Oh, que je suis malpolie ! » Laissa-t-elle entendre, se couvrant la bouche, les joues alors rougies de honte. « Souhaitez-vous que je reste avec vous ? Je ne devrai pas vous embêter, vous avez peut être pas envie de discuter avec moi… » Qui était-elle pour imposer sa présence de la sorte ? D’un coup, d’un seul, la jeune Noa se sentait bien démunie, incapable de savoir ce qu’elle devait (ou non) faire.

_________________


a night under the stars
and we'll be happy.

#cc99cc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://praisedbe.forumactif.com/t37-douce-enfant-que-deviens-tu-noa

may the lord open

avatar

( pseudo ) : Ludies
( célébrité ) : Alexander Vlahos
( arrivée à Aberdeen ) : 01/09/2018
( messages ) : 562
( tickets ) : 1284
( patronyme ) : Gethin Ward
( âge du personnage ) : 26 ans
( emploi ) : Gardien


It's not right, but it's okay - LIBRE
par Auteur le Dim 25 Nov - 19:39
Est-ce qu'il était fier de lui, de ce qu'il faisait ? Pas spécialement. Il ne faisait que son métier, qui, au final était plus ancré en lui que tout le reste, un endoctrinement dont il n'avait absolument pas conscience. Il se passa une main dans les cheveux, quand même un peu gêné devant TANT de compliments, il avait du mal à réagir à cela, alors il tenta de faire une espèce de sourire. C'était comme ça que les autres faisaient avant de faire une réponse, non ? Alors il haussa finalement un peu les épaules avant de souffler « C'est normal, je trouve, non ? Un médecin, qui voit quelqu'un de malade, s'il n'écoute que sa conscience professionnelle, logiquement, même s'il ne travaille pas et que quelqu'un a besoin d'aide, il va réagir. C'est son devoir. Et bien, je vois juste les choses totalement pareilles, ici ! Tout simplement !  C'est juste normal de ne pas être qu'auto-centré sur soi.» c'était juste de la logique pure, peut-être qu'au fond, il n'y croyait pas forcément à ce beau discours qu'il venait de lui fournir sur un plateau d'argent ! Le Bien, s'était de s’entraider mutuellement, mais la race humaine n'était pas comme ça : ils étaient tous égoïstes, n'aimant que ce qui entrait dans le moule, il en avait longuement fait les frais, mais est-ce qu'ils étaient blâmés, alors que lui-même en tant que personne un brin « différente », faisait tout pour entrer dans le moule plutôt que de cultiver cette différence ? Il n'en savait rien, mais il faisait juste, encore une fois, ce que ses parents lui avaient appris, ce qui était bon, pour être un gardien !


« Oui bien sûr, on peut marcher, vous retournez chez vous, ou vous vouliez aller quelque part? » Pour le reste, c'était... mignon … cette façon d'essayer de le déculpabiliser, de lui montrer qu'il ne l'avait pas dérangée. Mouais, il n'en était pas certain, Noa était un peu comme lui, en voulant toujours bien faire, en voulant toujours aider. « Ne vous inquiétez pas.  Ce n'est pas bien grave ! C'est peut-être moi qui prend tout ça un peu trop à cœur. » Bon, s'ils commençaient tous les deux à s'excuser... ils n'étaient pas sortis de l'auberge, ça c'était certain ! Il se racla la gorge avant de dire doucement « Ca va sinon plutôt bien, et vous ? » De toute manière, elle répondrait probablement la même chose que lui, comme tout le monde le faisait. C'était rare quand les réponses divergeaient réellement, surtout face à un Gardien, si quelqu'un voulait se plaindre du système, il ne le ferait pas face à lui gardien ET fils d'une famille fondatrice qui plus est ! Pour l'instant, toutes les réponses de la jeune femme impliquaient des réponses brèves qui ne nécessitaient pas forcément un gros temps de réflexion, pour être certain qu'il ne réponde pas n'importe quoi !  [ «Non, non ne vous inquiétez pas, votre compagnie me va tout à fait !  »  De toute manière, que ce soit le cas ou non, par simple politesse, il aurait répondu la même chose. Se faire « rejeter » n'avait rien de sympathique, alors il préférait éviter ce genre de choses, surtout si cela arrivait aux oreilles de sa famille.


_________________
texte texte
Life ain't lived in black and white !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://praisedbe.forumactif.com/t62-gethin-never-give-up

may the lord open

avatar

( pseudo ) : ODAYA OCHAVEN. ou Flo.
( célébrité ) : Rosie Tupper
( multicomptes ) : Je ne cèderai pas à cette tentation. Enfin j'espère !
( arrivée à Aberdeen ) : 29/08/2018
( messages ) : 769
( tickets ) : 1281
( patronyme ) : Noa Rose. Prénom donné par ses parents, non de son père. Désormais, elle est Joyner, femme d'un Gardien. Un nom qui l'identifie, mais qui n'est rien pour autant.
( âge du personnage ) : 25 ans. Quelques années au compteur, quelques années passée à vivre à Aberdeen, dans une paix et un confort inégalable.
( emploi ) : Aucun. Elle est l'épouse d'un gardien, c'est suffisant.
( localisation ) : A l'Eglise, chez son mari, le Gardien Joyner. Celui qui fait de sa vie un véritable paradis, jour après jour. Elle ne le remercia jamais autant pour la chance qu'il lui donne au quotidien.


It's not right, but it's okay - LIBRE
par Auteur le Mar 27 Nov - 8:58

it's not right


Un instant, Noa s’attarda sur la réponse que Gethin venait de lui donner. Etait-ce normal de se comporter de la sorte ? Elle n’en savait trop rien. Peut être ? Peut être pas ? Est-ce qu’elle était censée le savoir ? Etait-celle suppose dire quelque chose de spécifique ? Devait-elle pouvoir répondre à cette question ? Un court instant, la jeune femme eut un doute. Avant de se reprendre, ils ne faisaient que discuter. Et puis, elle était libre de répondre comme elle l’entendait, de toute façon. Alors pourquoi se prendre la tête ? Pourquoi diable se creuser les méninges ? Elle était sûre que Dieu n’en attendait pas autant d’elle. « Oui, sans doute. » Répondit-elle, un petit sourire sur les lèvres. « Je suppose quel n’importe quel homme réagirait de la sorte. » Dans la bouche de certaines femmes, cette remarque aurait pu apparaître comme étant misandre, ou peut être sarcastique, dans celle de Noa il ne s’agissait que d’un constat, d’une conviction si fortement ancrée qu’elle ne pouvait la remettre en question. Oui, les hommes, avec des responsabilités, se devaient (sans doute), de tous faire leur travail de la même façon. De cette façon si profonde, si développée, qu’ils ne pouvaient pas passer à côté de telles situations. Des situations nécessitant leur expertise, leurs compétences et capacités.
En tout cas, Noa était d’accord avec lui, il valait mieux être tourné vers les autres que vers soi-même. Dieu, lui-même, leur enseignait de l’être. « Vous avez parfaitement raison, il est important de prendre soin de notre prochain. » En tout cas, c’était la nécessité première d’Aberdeen, puisque tous prenaient à cœur le bien-être et la sécurité de tous. En tout cas, c’est ainsi qu’elle voyait les choses et qu’elle le pensait. Qu’elle le vivait. Il n’y avait, pour elle, pas d’autres façons d’évoluer, de penser, de voir les choses

« Euh… » Commença la jeune femme. « Je me balade simplement. » Répondit-elle en haussant les épaules. Devait-elle avoir une destination précise ? Est-ce que le fait de ne pas en avoir pouvait inquiéter le gardien ? Sous le risque de lui donner, à nouveau, une source d’inquiétude, elle préféra rectifier. « Je reste autour de la baie si vous le voulez bien et, ensuite, je retournerai chez moi. » C’était mieux, enfin, elle le pensait. « J’avais envie de profiter du paysage un petit peu, avant de retourner à mes tâches ménagères. » elle avait des choses à faire, bien sûr, comme tous les jours, mais elle ne voulait pas se priver d’un tel endroit et d’une beauté si spectaculaire. Et de très loin. Alors, des fois, comme aujourd’hui, elle profitait de la ville et du temps qu’elle avait. Noa, parfois, en remerciait le Seigneur. Elle, après tout, pouvait profiter de petits plaisirs au quotidien, alors que les hommes se devaient de – tout le temps – faire attention à tout le monde. C’était quelque chose d’assez difficile, engendrant de grandes responsabilités. En tout cas, c’est ainsi qu’elle voyait les choses, qu’elle les comprenait.
Eclatant d’un rire léger, elle décida de rebondir aux paroles du Garde. « Il n’y a pas de mal vous en faites pas. » Après tout, il n’avait rien fait de mal et ne lui avait causé aucun mal. « Il n’y a rien d’honteux à s’investir autant pour notre communauté. » En tout cas, à ses yeux. Après, bien sûr, elle pouvait se tromper. En tout cas, elle ne l’espérait pas. « Ca va très bien, merci. » Sourire sur les lèvres, elle poursuivit. « Gardien Joyner et moi sommes très heureux. » Après tout, c’était vrai. Ne sachant pas trop comment aborder la situation, elle se mordilla la lèvre, et se convainquit qu’elle pouvait attendre un peu avant de lui poser la question. Comme, par exemple, lui en parler après avoir légèrement paniqué. « Loué Soit-Il ! » Laissa-t-elle alors entendre, quand il accepta sa compagnie. « C’est très aimable à vous. » Son rouge à joue redescendit légèrement, bien que la sensation d’embarras qu’elle avait ressenti quelques minutes plus tôt ne s’était pas encore totalement évaporée.

Ils firent quelque pas, profitant du paysage, de la présence de chacun, avant qu’elle ne reprenne la parole. Hésitante, elle ne savait pas comment formuler sa phrase, sans être trop curieuse, sans le vexer, ou sans poser une question qui pouvait ne pas la concerner. Oh, bien sûr, le Gardien Ward et Noa s’entendaient à merveille. Après tout, ils étaient amis, mais là n’était pas une raison. « Et le mariage, Gethin, comment ça se profile ? » La bombe était alors lâchée et la délicatesse, oubliée. Pourtant, elle avait tenté d’être la plus douce et délicate possible, mais reformuler plusieurs fois la phrase dans sa tête ne l’avait, aucunement, aidé.

_________________


a night under the stars
and we'll be happy.

#cc99cc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://praisedbe.forumactif.com/t37-douce-enfant-que-deviens-tu-noa

may the lord open

avatar

( pseudo ) : Ludies
( célébrité ) : Alexander Vlahos
( arrivée à Aberdeen ) : 01/09/2018
( messages ) : 562
( tickets ) : 1284
( patronyme ) : Gethin Ward
( âge du personnage ) : 26 ans
( emploi ) : Gardien


It's not right, but it's okay - LIBRE
par Auteur le Sam 8 Déc - 12:54
Il haussa les épaules, probablement que n’importe quel homme aurait agi de la sorte, mais certains ne semblaient néanmoins s’intéresser qu’à leur petite vie et à leurs proches, le reste ne les intéressait pas, alors il subsistait un petit doute dans sa pensée, mais c’était préférable de la taire s’il ne voulait pas paraitre sinistre ou alors faire peur à la jeune femme. A force d’observer,  il était toujours surpris de la nature humaine et de sa complexité, de la différence qu’il pouvait il y avoir entre différentes personnes et cela rendait les choses beaucoup plus compliquées pour lui… et il devait toujours être prudent et concentré pour s’adapter toujours aux situations ! « Oui, voilà, tu n’es pas en danger dans cette ville, il y aura toujours quelqu’un pour te protéger. » Les gardiens,  ou anges, probablement l’aideraient à chaque fois, pour les hommes de classe les plus pauvres, il n’était pas certain, ils devaient déjà à être assez occupés comme ça !

Ils parlèrent ensuite de la balade, il l’écouta attentivement, se contentant d’acquiescer doucement pour montrer qu’il avait bien compris et qu’il était d’accord. Effectivement, elle avait bien raison d’en profiter avant de retourner à son travail à elle, le ménage, la cuisine, bref les tâches ménagères en généralité, rien de bien passionnant de son point de vue, mais franchement utile dans une société où la plupart des hommes ne savaient pas faire à manger par exemple, comment le sauraient-ils vu qu’ils n’apprenaient pas franchement comment faire. «Certes, il n’y a pas de honte à s’investir pour la communauté, mais il ne faut pas pour autant être … disons trop présent. » Il haussa les épaules, il ne savait pas quoi répondre ensuite sa vie de couple, tant mieux pour elle si elle était heureuse, mais qu’est-ce qui se disait exactement dans ces occasions ? Surtout que l’on ne pouvait pas dire que lui apprécierait forcément la vie avec quelqu’un d’autre, il aimait bien trop son calme.  Pour l’instant il avait de la chance, mais il ne savait pas combien de temps cela pourrait durer.   «Je suis heureux de l’apprendre. » souffla-t-il doucement, en ne sachant pas quoi dire exactement. « QOA ?» Il se racla la gorge avant de souffler «Enfin, pardon ?!  Je…. » Il ne devait pas paniquer, c’était une simple question, de la curiosité pure, et pourtant c’était le genre de chose qui avait tendance à lui faire perdre ses moyens ! Il inspira un bon coup en espérant que le rouge ne lui était pas trop monté aux joues. « Je… De quel mariage est-ce que tu parles ? » non, si ça se trouve elle avait entendu quelque chose dont il n’était même pas au courant, par ce que pour l’instant il n’y avait pas de mariage de prévu pour lui !

_________________
texte texte
Life ain't lived in black and white !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://praisedbe.forumactif.com/t62-gethin-never-give-up

Contenu sponsorisé
may the lord open




It's not right, but it's okay - LIBRE
par Auteur le
Revenir en haut Aller en bas
 
It's not right, but it's okay - LIBRE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LA RÉUTILISATION DES DONNÉES PUBLIQUES (Dossier)
» Suggestions pour le forum: Mariage non filiatif, une plaie!
» eau libre
» Blasons de Gironde
» Pierre Chaunu (1923-2009).

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Aberdeen :: Quartier Bleu-
Sauter vers: