AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 


 Event n°1 ◊ ombres
under his eye

 :: Aberdeen :: Partie évents
Aller à la page : Précédent  1, 2

may the lord open

avatar

( pseudo ) : caroline, linoa
( célébrité ) : finn jones
( arrivée à Aberdeen ) : 28/09/2018
( messages ) : 94
( tickets ) : 123
( patronyme ) : william joyner
( âge du personnage ) : 31 ans
( emploi ) : gardien pour la famille Stagger


Event n°1 ◊ ombres
par Auteur le Jeu 1 Nov - 16:29

event 1
ombres

Tandis qu’il scrutait la procession à la recherche du moindre indice, William entendit des exclamations quelques mètres plus loin et en tournant la tête, il aperçut la silhouette de Noa, allongée à même le sol. Son cœur rata un battement tandis que, oubliant toute prudence et oubliant par la même occasion le rôle qui lui incombait, il se précipita à son chevet. Elle était son épouse, et même s’ils ne s’étaient pas choisis, même s’ils ne s’aimaient pas comme un couple aurait pu s’aimer corps et âme, elle était sa moitié, elle était une Joyner maintenant. Et on n’abandonnait pas un Joyner, jamais. Il arriva auprès d’elle quelques secondes après Madame Stagger et sa fille qui se trouvait derrière elle et naïvement, il demanda « Que s’est-il passé ? » après tout, il n’avait pas vu l’action, il ignorait donc ce qui lui était arrivé. Un simple évanouissement, ou bien autre chose ? Avait-elle pu être blessée d’une quelconque façon ? Mais William ne voyait pas de tache de sang grossir sur ses vêtements, il ne voyait pas de blessure apparente.

Alors, il s’accroupit au-dessus d’elle et effleura son front avec une extrême douceur. Elle était si pâle ! Et toujours, pourtant, d’une beauté à couper le souffle. Lors de leur première rencontre durant la cérémonie, il s’était déjà fait cette réflexion et, jour après jour, ne cessait de se le répéter. Son épouse était belle, et pourtant, il n’avait pas le droit de la regarder et de l’aimer comme un homme pourrait le faire de sa femme, dans un monde normal. « Noa ? Noa, tu m’entends ? » souffla-t-il du bout des lèvres. Trouver le responsable de l’incident, qu’importe. Il laisserait cela aux autres, à ceux qui voulaient réellement trouver le coupable, lui il s’en moquait depuis le début ; il faisait semblant, rien de plus. Mais devant Noa, il ne faisait plus semblant, il était réellement inquiet.    
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://praisedbe.forumactif.com/t111-et-les-presents-jamais-ne-durent-william#242

may the lord open

avatar

( pseudo ) : betty.
( célébrité ) : alicia vikander.
( arrivée à Aberdeen ) : 01/10/2018
( messages ) : 273
( tickets ) : 714
( patronyme ) : claire yvonne stagger.
( âge du personnage ) : vingt neuf pétales, dont certains diraient qu'ils sont fanés tant les années s'enfilent telles des perles sur un collier, sans qu'une bague fasse de même à son doigt.
( emploi ) : rien de plus qu'une enfant, proche de sa cuisine et de son potager, qui parmi les stagger remplit bien sa fonction de pot de fleurs.
( localisation ) : probablement dans une serre, à s'évertuer à rendre vert le quartier rouge.


Event n°1 ◊ ombres
par Auteur le Jeu 1 Nov - 18:16


≈ ≈ ≈
{les ombres}
crédit/ role play helper tumblr ✰ tc

La chaleur des corps qui se pressaient autour d'elle n'empêchait pas Claire de trembler. Chaque centimètre de son corps était tendu, contracté, et la force de toutes ces tensions eut raison de la dernière once d'équilibre qui l'empêchait de sombrer dans la panique. Le @Gardien Joyner et @Madame Stagger avaient beau tout tenter pour calmer ses cris et ses supplications, rien n'y faisait. Deux phares au milieu de la tempête n'avaient su prévenir le naufrage du navire. Claire était secouée de la tête au pied par d'incontrôlables sanglots et hoquets sonores, et tous les curieux avides sûrement de ragots à colporter, se retournaient avec vivacité pour observer les Stagger se donner de la sorte en spectacle. De fait, l'épouse de leur gardien venait de s'effondrer, de s'écrouler sur le sol répandant sur l'asphalte noirâtre ses longs cheveux soyeux aussi blonds que les blés. « NOA ! » hurla Claire. Oubliant les recommandations de sa mère, l'enfant Stagger s'agenouilla et prit délicatement sur ses genoux la tête inanimée de sa tendre amie. « William... » souffla-t-elle en levant vers lui ses yeux embués de larmes. « Je ne sais pas... Tout cela est un véritable cauchemar ! » S'abandonnant aux pleurs qui la saisissait, Claire renonça. Elle renonça à poursuivre les criminels, à protester contre leurs rires sataniques, à honorer la mémoire de pécheresses adoratrices du diable ni même à se lever pour tout simplement fuir cette cérémonie. L'enfant se contenta de caresser le visage de son amie et confidente, retirant au passage les quelques miettes d'asphalte qui s'étaient glissées dans ses cheveux.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://praisedbe.forumactif.com/t176-claire-like-a-flower-made-of-iron#1016

may the lord open

avatar

( pseudo ) : Staff de Praised Be.
( célébrité ) : Inconnu
( arrivée à Aberdeen ) : 21/07/2018
( messages ) : 145
( tickets ) : 255
( patronyme ) : Jacob.
( âge du personnage ) : L'âge de l'univers.
( emploi ) : Diriger le monde
( localisation ) : Partout, nulle part.


Event n°1 ◊ ombres
par Auteur le Ven 2 Nov - 13:50

les ombres
under his eye


Et ils paniquent. Et ils paniquent. Et La Voix s'esclaffe. Dans toutes les oreilles, au-dessus des têtes, en-dessous, autour d'eux, résonnent des rires. Amusés. Situation hilarante, n'est-il pas ? Qu'est-ce qui peut bien le faire rire ? La mesure de @Madame Stagger qui jure (poliment bien sûr) dans sa barbe ? L'inconsciente @Claire Stagger qui crie son mécontentement, mais à sans doute autant de force qu'un chaton ? Ou peut être la peur de @Debandry qui prononce un mot intéressant.

Joy.

Un mot qui résonne dans l'esprit de celui, ou celle, qui se cache derrière cette voix. Cette belle et puissante Voix qui, subitement, arrête de rire.
Souffle.
Respire.
Inspiration.
Expiration.

Que se passe-t-il ?
Que prépare-t-elle cette Voix ?

Et puis, finalement, suivie d'une grande inspiration, le mot résonne. Dans toutes les oreilles. « Joy ». Le mot résonne, une première fois. Avant d'être déclamé. Encore.  « JOY ! » Plus fort  « JOY ». Encore et encore.  « JOY, JOY, JOY, JOY ! »

Le mot se répète. Inlassablement.

Rien ne cesse.
Evidemment, les Gardiens se lancent à la recherche de cette Voix. Et l'on voit bien le @Gardien Abernathy tentant de mettre de l'ordre dans les rangs. C'était sans compter sur le @Gardien Joyner qui se jette au chevet de sa jeune épouse, trop fragile pour supporter la Voix.

Nouveau silence.

« A votre avis, qui sera la prochaine ? »

Question rhétorique, qui n'attend aucune réponse.

Dans un silence morbide, il nomme alors les servantes présentes. Une, à une.

« Destagger. »
« Debandry »
« Selyse »
« Aurora »

« A votre avis, qui sera la prochaine ? »



Nous avons bien noté votre rassemblement en zone flood et nous vous en remercions ! Ainsi, les gardiens Ward, Abernathy et Joyner vous gagnerez 5 points en plus à la fin de l'évent.
Pour leur courage, les demoiselles Claire Stagger et Madame Stagger gagnent également 5 points en plus.
Du fait de l'utilisation du pseudonyme de @Destagger ingame par @Debandry, vos deux personnages ont désormais un malus. Jusqu'à la prochaine intervention PNJ, vos personnages, dès qu'ils tenteront de dire quelque chose, diront à la place "gloubi glouba". Evidemment, nous attendons au moins une participation de chacun de vos personnages, sinon ce n'est pas drôle What a Face

On vous laisse partir à la quête du responsable, comme toujours !

Bon jeu I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

may the lord open

avatar

( pseudo ) : Ready
( célébrité ) : dasha sidorchuk
( arrivée à Aberdeen ) : 29/09/2018
( messages ) : 180
( tickets ) : 296
( patronyme ) : Joy Meára
( âge du personnage ) : 25 ans
( emploi ) : Servante
( localisation ) : Dans la maison des Stagger


Event n°1 ◊ ombres
par Auteur le Ven 2 Nov - 14:38
Sylvia qui cri mon nom, je n’y fais même pas attention. C’est sa main et celle de @Selyse que j’attrape pour la tirer près de moi. J’ai peur pour ce petit moineau. Je prends la main de Sylvia que je serre morte d’inquiétude.  Je suis son regard en scrutant la foule, je ne vois personne, j’aurais aimé répondre à sa question, mais un mouvement dans la foule attire mon regard. Un gardien fonce et je repère Madame Stagger. Si ça pouvait éviter de me retomber dessus… Je prends. Je ne sais pas ce qu’il se passe, je n’ose pas répondre, je serre avec force la main de mes amies. J’ai envie de prendre Selyse dans mes bras, petite choute sûrement plus vieille que moi, mais j’ai besoin de protéger des gens.

Je sursaute quand mon prénom résonne. Il est scandé. Ça me propulse des années en arrière quand j’étais sur scène. Mais ce n’était pas cette voix, ce n’était pas ce contexte. Il y avait des bravos, des bis, je n’étais pas seule. J’ai l’impression d’être sur la potence et qu’on me pointe du doigt en hurlant mon nom pour me faire pendre. Je serre plus fort la main de Sylvia et observe à nouveau autour de moi en luttant pour ne pas laisser la panique me paralyser. Joy ! Joy, petite fée du feu, respire, calme-toi. Compte jusqu’à dix. Comment tu faisais avant de monter sur scène. Respire. Les mots magiques de mon professeur de théâtre de l’époque me remontent et je répète tout bas :

« Gloubi, glouba, gloube, gloubou. Gloubi, glouba, gloube, gloubou. »

Je reprends mon souffle. C’est comme une formule magique. Et ce « Joy » qui résonne encore et encore. J’ai envie de hurler que je suis là. Arracher mon voile rouge, mes ailes. Que ça s’arrête. Qu’on me condamne oui, mais pas qu’on utilise mon nom comme un jeu. À nouveau la panique s’empare de moi. J’attrape Selyse et je la serre contre moi en lui bouchant les oreilles en entendant la question. J’ai l’impression que c’est moi qui vais mourir avec ce scandement. Putain est-ce que ce mot existe. J’ouvre la bouche en continuant de serrer la gosse contre moi et mon cerveau décide que c’est le moment pour que l’irlandais et l’anglais dansent la gigue dans mon cerveau pour ensuite faire des petits parce qu’alors que je veux demander à Sylvia de m’aider à trouver la voix ou de mettre à l’abri Selyse, je n’arrive qu’à sortir un :

« Gloubiii gloubiaibi, glouba gloubi. »

Cerveau, je te hais, tout comme je hais cette voix qui déclenche des bouffées de panique. Cette manière… EzChut. Pas ce nom, pas cette personne. Il est mort. Je tiens toujours Selyse contre moi pour la protéger de la mort et mon regard cherche celui de @Debandry / Sylvia. Qu’est-ce qu’on fait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

may the lord open

avatar

( pseudo ) : Ludies
( célébrité ) : Alexander Vlahos
( arrivée à Aberdeen ) : 01/09/2018
( messages ) : 447
( tickets ) : 956
( patronyme ) : Gethin Ward
( âge du personnage ) : 26 ans
( emploi ) : Gardien


Event n°1 ◊ ombres
par Auteur le Dim 4 Nov - 12:04
Il n’y avait rien. Personne ne trouvait rien et pourtant, pourtant la voix était-là, continuant à les narguer ! Ce n’était pas possible. Et cette voix, ça l’amusait, beaucoup. Ce rire en disait long, elle profitait de la situation. Un sociopathe, ou juste quelqu’un qui voulait donner une bonne leçon ? Un réel danger, ou alors quelqu’un qui essayait juste de se faire entendre par un moyen totalement tordu ? Il n’en savait rien, et il continuait d’essayer de réfléchir, vite… mais visiblement pas bien, vu qu’il ne trouvait pas de réelles explications, ni de solutions. Joy. Voilà, ce qu’elle ne cessait de répéter. Une importance quelconque ? Juste une cible ? Ou alors une des servantes qui avait un peu trop parlé. Près ou éloigné, il semblait avoir des oreilles partout, comment est-ce que c’était possible ? A moins que ce soit lui qui se fasse des idées.

Qu’est-ce qu’il cherchait ? Gethin jeta un coup d’œil dans les rangs des civils, ou la panique se faisait largement ressentir, le moindre débordement et il risquait d’il y avoir de nombreux morts. Peut-être que tout devait continuer comme c’était ^prévu, ou alors peut-être devaient-ils évacuer tout le monde tranquillement. Avant que les enfants tombent par terre, ou les plus fragiles et risquent de se faire piétiner dans un moment de panique. Il alla prêter mains fortes aux gardiens qui essayaient de maintenir les rangs, leur faisant comprendre du mieux qu’il le pouvait qu’il fallait qu’ils ne paniquent pas trop… qu’un mouvement de foule pourrait être fatal à certains d’entre eux. Il souffla finalement doucement au @Gardien Abernathy « Tu as une idée d’où on pourrait chercher ? Il faut que l’on s’organise, mais surtout éviter à tout prix les mouvements de panique.» Noa était déjà à Terre qui sait qui s’évanouirait dans le futur ? Qui risquait sa vie si tout le monde se mettait à courir dans tous les sens ? Il inspira quand la voix reprit. Qui serait la prochaine ? Le nom des servantes défila soudain… aussi bien celles dans les familles que celles en formations.

Celles en formations.
Celles en formations.

Etait-ce un indice ? Ou alors peut-être qu’il se faisait encore une idée ? Il glissa doucement toujours à son voisin. « Qui pourrait connaître et reconnaitre chacune des servantes en formation ? On connait celles que l’on voit souvent en ville… mais pour les autres ?!» Peut-être qu’il était loin de l vérité, lui se fichait bien des noms des gens qu’il ne côtoyait pas tous les jours, alors il n’était pas la personne la plus fiable sur ce sujet là… mais les servantes en formations. Qui les connaissait réellement vu le nombre de fois qu’elles sortaient du centre Rouge. Tous les noms, tous les visages…




_________________
texte texte
Life ain't lived in black and white !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://praisedbe.forumactif.com/t62-gethin-never-give-up

may the lord open

avatar

( célébrité ) : Isolda Dychauk
( arrivée à Aberdeen ) : 01/10/2018
( messages ) : 73
( tickets ) : 206
( patronyme ) : Aurora Albright
( âge du personnage ) : 20 ans
( emploi ) : Servante en formation
( localisation ) : Centre rouge


Event n°1 ◊ ombres
par Auteur le Mer 7 Nov - 9:52
« Ca va, merci. »

Aurora sourit à @Debandry, avant de se rappeler qu’elle portait son voile et que cette démonstration de sympathie était donc peu utile. Le ton de la servante en face d’elle était tout de même agréable : quoi qu’elle ne puisse lire son visage, elle doutait que l’autre femme lui en veuille. Elle se demanda s’il s’agissait d’une camarade d’un étage supérieur, croisée furtivement dans le réfectoire, ou d’une Servante déjà en poste dans une famille. S’il s’était s’agit de quelqu’un du premier étage du Centre Rouge, elle pensait qu’elle aurait reconnu sa voix.

« Courage. »  Elle retourna le petit mot dans sa tête. « Courage, tendre cœur. » murmura-t-elle en retour, avant de se redresser dans un petit sursaut. Encore une citation qui sortait de nulle part, comme une bulle dans son cerveau. Ce n’était pourtant pas très approprié pour la situation. Aurora avait une furieuse envie de lancer une conversation avec cette pauvre femme qui lui avait permis d’éviter la chute. Sur quoi, elle n’était pas vraiment certaine, mais elle débordait soudain d’une envie de parler, parler, parler… Ce qui évidemment, était impossible. Leur procession venait d’arriver à une halte, maintenant qu’ils étaient au milieu du cimetière.

Les cercueils devant elle étaient réels. Tangibles. Horribles. A l’unisson avec ses sœurs de profession, Aurora ôta le voile qui couvrait son visage, le vent froid faisant immédiatement rougir ses joues pâles. Un léger coup d’œil traînant lui fit repérer @Selyse non loin d’elle, et observer discrètement le visage de la Servante avec laquelle elle avait échangé quelques mots. Aucune dissipation, cette fois-ci. Elle avait simplement besoin de se sentir moins seule dans ce moment morbide, de poser son regard sur des visages familiers, ou, à défaut, compatissants et humains. Aurora ne pleurait pas, mais elle se sentait très prise par la solennité angoissante du moment : pourquoi ces femmes s’étaient-elles suicidées ? Quelque chose ne collait pas.

Un rire. Non, quelque chose ne collait. Elle se redressa, raide, ses yeux balayant à nouveau la foule aussi bien qu’elle pouvait le faire sans vraiment tourner la tête, c’est à dire pas très efficacement, vues ses ailes noires. Bruits de bottes. Les Gardiens devaient chercher l’origine du bruit sacrilège. Puis un discours. Qui parlait ? A qui ? Quelle vérité ? Partagée entre peur et curiosité, Aurora s’autorisa cette fois-ci à faire un pas de côté pour se rapprocher véritablement de ses compagnes. Elle n’était visiblement pas la seule, d’autres visages inconnus, comme celui de @Destagger convergeant vers elle. Un beau visage, vaguement familier. Aurora n’y prêta pas trop attention. Elle avait oublié tant de chose que chaque instant à redécouvrir avait un vague relent de déjà-vue. L'une d'elle, inconnue (@Deprovost) lui saisit la main, et elle la serra en réflexe. Un sourire amical n'était plus vraiment de circonstance, et elle se contenta d'un regard attentif.

« Je ne sais pas. » Elle était infiniment reconnaissante à @Debandry de l’inclure dans son petit cercle via une simple question. Parce que la voix faisait peur. « Mais je… n’ai pas l’intention de nous laisser mourir. Vous croyez que nous sommes en danger ? »

Seigneur, elle parlait trop. Il fallait qu’elle se taise, ou quelqu’un verrait ses lèvres s’agiter et risquerait de la soupçonner. La culture de dénonciation un peu paranoïaque de Gilead n’avait pas mis longtemps à faire son chemin dans son esprit.

« Joy. Joy. Joy. » Aurora dévisagea ses compagnes sans comprendre tandis que la voix continuait à résonner, comme une cloche. Ca n’avait absolument aucun sens, la situation était tout sauf joyeuse et… Comment ça, qui serait la prochaine ? Ca sonnait comme des menaces de mort, comme si ces pauvres filles avaient été poussées au suicide, voire assassinée et… comment cette Voix connaissait-elle leurs noms ? Son nom ?! La jeune femme fit un effort pour inspirer par le nez. Expirer lentement et le plus longtemps possible par la bouche, toute figée, pendant que ses compagnes partaient visiblement en panique. Celle au si beau visage, encadré par quelques mèches rousses, semblait avoir perdu tous ses moyens et parlait en yaourt.

« Ce n’est pas une voix désincarnée, ce n’est pas possible. C’est forcément quelqu’un. Avec… un mégaphone ? Un micro ? »

Réfléchir à voix haute, même si ce n’était qu’un chuchotement, était rassénérant. Si quelqu’un tenait un mégaphone à la main, il serait forcément visible. Sur un coup de tête, Aurora détacha ses ailes, qu’elle serra devant elle à s’en blanchir les jointures. Elle n’était probablement pas autorisée à faire ça, mais était-ce si grave quand elle portait encore un béguin noir par-dessous ? Tout ce qu’elle voulait, c’était pouvoir regarder autour d’elle, pour essayer d’identifier la source du danger. « Vous voyez quelque chose ? » Mon dieu, qu’il y avait de monde. Ca grouillait. N’importe qui dans cette foule aurait pu leur en vouloir. Une femme jalouse de leur fertilité ? Une Epouse jalouse de sa Servante ? Une Martha fatiguée d’assumer seule les tâches ménagères ? Non, elle s’emballait : elle n’aurait même pas su dire si la voix était féminine ou masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://praisedbe.forumactif.com/t175-aurora-i-am-no-bird-and-no-net-ensnares-me#920

may the lord open

avatar

( pseudo ) : ODAYA OCHAVEN. ou Flo.
( célébrité ) : Rosie Tupper
( arrivée à Aberdeen ) : 29/08/2018
( messages ) : 615
( tickets ) : 891
( patronyme ) : Noa Rose. Rien de bien original.
( âge du personnage ) : 25 ans.
( emploi ) : Aucun. Elle est l'épouse d'un gardien, c'est suffisant.
( localisation ) : A l'Eglise, chez lui.


Event n°1 ◊ ombres
par Auteur le Dim 11 Nov - 19:27

les ombres
under his eye


Combien de temps a-t-elle passée évanouie ? Noa n'en sait rien. A vrai dire, elle ne souvient même pas d'être tombée dans les pommes. Elle était là, debout, à comprendre que quelqu'un - sans doute un malade - prenait un malin plaisir à se moquer de la situation. Comment une telle situation, comment le suicide, pouvait être drôle ? Non seulement elle ne comprenait pas, mais pire encore, ça l'effrayait.
Terriblement.
Si quelqu'un était capable de se moquer dans une telle situation, n'était-ce pas la preuve même que ça pouvait dégénérer ? Que le pire était encore à prévoir ? Naïvement, sans doute, Noa avait été élevée dans une culture sécuritaire, où rien, ni personne, ne pourrait jamais s'en prendre à elle. Après tout, Aberdeen était loin des villes puritaines d'autrefois, préservée dans son âme et dans sa bonté. Aberdeen était un îlot perdu dans un monde à la dérive, qui avait sut prouver sa force et ses valeurs, imposant alors à tous le mode parfait, de fonctionnement. Donc, oui, pour Noa, personne, jamais, ne pourrait s'en prendre à eux. Bien sûr, les Gardiens de la Foi se devaient d'exister, ainsi que les Yeux, car il ne fallait pas oublier le passé et ce qu'ils avaient faits. Les pêcheurs. Mais bon, ce n'était là qu'une précaution. Certaine d'elle, elle n'avait donc jamais peur. Pas dans la rue, pas en présence des Gardiens, ni des hommes, ni des femmes de la ville. Jamais. Alors, forcément, un comportement aussi étrange lui brisa les quelques fondements de son existence, la faisant paniquer et donc, tomber dans les pommes.

C'est couchée sur le sol, la tête sur les genoux, sans doute d'une femme, que Noa se réveilla. Perdue. Ses yeux papillonnèrent un instant, alors que la lumière du soleil lui vrillait le crâne et les prunelles. "Que, que s'est-il passé ?" Demanda-t-elle à la cantonade, inquiète. "Je n'ai fait de mal à personne ?" Demanda-t-elle ensuite, subitement inquiète.


PS : j'ai lancé le dé dans le sujet adéquat, et il m'a révélé qu'aucun médecin ne viendrait. Je laisse donc à la guise du prochain/de la prochaine, l'utilisation de cette information.

_________________


a night under the stars
maybe we’re just two stars born from different constellations, we were never meant to connect, oh, but now we are. And now we have to deal with it.

#cc99cc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://praisedbe.forumactif.com/t37-douce-enfant-que-deviens-tu-noa

Contenu sponsorisé
may the lord open




Event n°1 ◊ ombres
par Auteur le
Revenir en haut Aller en bas
 
Event n°1 ◊ ombres
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Le Château des Ombres
» "Le livre des ombres" de C.L. Grace
» Fards à paupières MAC PRO
» quelles couleurs de fards à paupières pour les yeux bleus
» Swatch Fards à paupières Bourjois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Aberdeen :: Partie évents-
Sauter vers: