AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 


 reaching hands (feat Camila)
under his eye

 :: Aberdeen :: Quartier Rouge :: Résidence Stagger

may the lord open

avatar

( pseudo ) : bene gesserit
( célébrité ) : joel kinnaman
( multicomptes ) : aucun
( arrivée à Aberdeen ) : 30/09/2018
( messages ) : 66
( tickets ) : 87
( patronyme ) : Connor Abernathy
( âge du personnage ) : 35 ans
( emploi ) : gardien de la Foi pour les Stagger
( localisation ) : Aberdeen


reaching hands (feat Camila)
par Auteur le Dim 7 Oct - 10:51

reaching hands
Camila & Connor


Connor était sorti avec le commandant pour l'accompagner au quartier rouge. Lieu que le gardien n'affectionnait pas vraiment après y avoir passé trois mois. Ce que subissait les femmes pour devenir servantes le révoltait. Il avait été témoin de choses qu'il aurait préféré ne jamais avoir vues. Mais le mal était fait, et son esprit ne cessait de le ramener à ces instants, à ces femmes qui n'avaient rien demandé, mais qui se retrouvaient là, devenant de simples ventres pour les autres. Il ne pouvait cependant rien en montrer, et des années à porter un masque l'avait bien aidé durant ce court voyage au centre rouge. Laissant le commandant, il se dirigea vers la cuisine mais dans son chemin il percuta Camila, Martha au service de la famille depuis déjà quatre ans. "Oh pardon." s'excusa t'il, se penchant pour l'aider à ramasser ce qu'elle avait fait tomber par sa faute. "Laisse moi t'accompagner dans la cuisine." lui proposa t'il, reprenant son chemin pour arriver dans la large pièce. Il posa ce qu'il avait dans les mains sur l'ilôt avant de se tourner pour faire face à la jeune femme. Quatre ans déjà qu'elle était avec eux. Connor se souvenait encore de son premier jour, et des ordres spécifiques que le commandant lui avait alors donné. La surveiller, plus que les autres. Elle s'était rebellée, avait tenté de s'enfuir et pour punition avait eu le doigt tranché. Connor avait fait de son mieux, gardant son oeil sur elle, mais il était allé au delà de cette simple mission. Il avait voulu l'aider, lui faire comprendre que si elle rentrait dans le rang, les choses iraient bien pour elle. Et aujourd'hui, aujourd'hui il s'en voulait. Etre forcée de changer qui ont été, c'était ce qu'il subissait tous les jours, à devoir cacher son réel désir pour d'autres hommes, et surtout pour un en particulier. Et il le lui avait "imposé" d'une certaine manière, en arguant que comme ça, elle serait plus heureuse...mensonge éhonté. Il hésita un instant, il était supposé repartir sous quelques minutes mais ces trois mois éloignés de la maisonnée lui avait fait prendre conscience que le personne lui manquait, et pas seulement Abel pour une raison évidente. Il regarda autour de lui, sa carrure lui permettant de s'assurer qu'ils étaient, pour l'instant, seuls. "Comment vas tu Camila ? Cela fait longtemps que nous ne nous sommes pas vus." dit il simplement, la voix assez basse au cas où quelqu'un passait par là.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

may the lord open

avatar

( pseudo ) :
( célébrité ) : Damaris Goddrie
( arrivée à Aberdeen ) : 29/09/2018
( messages ) : 63
( tickets ) : 83
( patronyme ) : Camila Navarro
( âge du personnage ) : 25 ans
( emploi ) : Martha, bonne à tout faire
( localisation ) : Chez les Stagger


reaching hands (feat Camila)
par Auteur le Lun 22 Oct - 21:48
Une fois de plus elle n'avait pas dormi. Ce même rituel inlassable revenait à présent chaque nuit, comme un cercle vicieux, insufflant des pensées acides dans la cervelle déjà bien irritée de Camila. Elle avait, encore une fois, fait les cent pas en espérant tomber épuisée pour s'endormir facilement ; ce n'était jamais arrivé. Au lieu de ça, elle avait chuchoté à mi-voix les vers d'une poésie espagnole, un chant révolutionnaire cubain, puis avait dérivé sur une conversation avec elle-même dans sa langue natale. Puis le soleil avait filtré à travers les rideaux, annonçant le renouvellement d'une journée supplémentaire dans un monde pourri. Elle avait soupiré, las, et s'était assise sur son lit en fermant les yeux. Elle était à la fois si épuisée et si avide de de rester éveillée. Deux pôles au sein de son esprit se faisaient guerre pour contrôler son corps trop frêle, prêt à se briser sous un coup trop dur. Elle n'allait pas durer très longtemps, au rythme où elle allait. Peut-être était-il temps de faire une nuit complète à nouveau.

Des cernes immenses soulignant à présent ses yeux, elle avait passé la matinée à nettoyer de fond en comble la cuisine pour s'occuper. Elle n'avait plus que ça a faire de ses journées : nettoyer. Nettoyer et cuisiner et re-nettoyer et faire les cents pas dans sa chambre en espérant vainement que ce cauchemar se termine un jour. Elle voulait y croire, elle l'espérait fermement. Elle voulait croire qu'un jour, elle tiendrait à nouveau un livre entre ses mains, que ses yeux se poseront sur des lignes délicates, déchiffrant la beauté des lettres. Elle voulait écrire à nouveau, danser, tenir quelqu'un dans ses bras sans qu'on la réprimande ... Et aimer. Aimer comme elle avait aimé Sophia, comme elle avait aimé tous les gens de sa vie. Retrouver sa soeur. Elle y croyait.

Alors c'est avec l'esprit parti loin dans les méandres de son cerveau qu'elle quitta la cuisine avec les couverts en argent qu'elle devait ranger dans le présentoir de la salle de vie. Elle n'eut pas fait trois pas qu'une silhouette plus grande, plus imposante, la percuta de plein fouet. Sous l'effet du choc, Camila lâcha ce qu'elle avait dans les mains. Ses yeux s'écarquillèrent lorsqu'elle reconnu le visage du Gardien Abernathy. La surprise voila un instant son visage d'habitude de marbre, puis elle reprit son expression apathique pour dissimuler ses émotions qu'on lui demandait sans cesse de comprimer. Abernathy s'excusa vivement, excuses que Camila ne reçu pas de bon cœur, ses sourcils épais se fronçant avec une franche mauvaise humeur. "Ce n'est rien, laissez ..." Mais il se penchait déjà pour ramasser les couverts afin de l'aider comme il le pouvait. Et avant qu'elle ne puisse ajouter quoi que ce soit, il l'invitait à retourner dans la cuisine. Camila se garda bien de lui lancer qu'elle avait assez vu cette pièce pour au moins les siècles à venir. Au lieu de ça, son visage resta figé, ses lèvres se pinçant sous le coup de l'agacement qu'elle éprouvait à l'idée de faire demi-tour.

Une fois retournée à la case départ, Camila ne peut s'empêcher de dévisager le Gardien, d'un œil un peu critique mains néanmoins plus aussi agressif qu'autrefois. Voilà maintenant plusieurs mois qu'ils ne s'étaient pas croisés. En fait elle s'était tout juste demandé où est-ce qu'il avait bien pu passer, à ne plus la suivre partout, où qu'elle aille. Sa curiosité surpassa son animosité, et bien qu'elle lui en voulait toujours pour la surveillance prolongée, le regard qu'elle posait sur lui n'avait rien de mauvais. "Comment vas tu Camila ? Cela fait longtemps que nous ne nous sommes pas vus." Elle hausse les épaules, détournant les yeux vers un autre point tandis qu'une martha traverse la cuisine pour rejoindre le couloir. "A votre avis ?" Demande-t-elle simplement, ses bras se croisant autour de sa poitrine dans un geste machinal, comme pour se rassurer. "Alors vous êtes revenu ? Monsieur s'inquiétait que je puisse essayer de prendre la fuite en votre absence ?" Un sourire cynique barra son visage d'ange, presque comme si elle se détendait face à la figure d'autorité qui l'avait traîné jusque là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
reaching hands (feat Camila)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» NTO' feat. Lucariello - Nuje Vulimme 'na Speranza (napolitain +traduction en italien)
» Coup de Main (Helping Hand)
» VOS CRAQUAGES DE JANVIER 2013
» Camila s'ennuie!
» You, alive ? Haha. Ϟ feat. Eun Ae

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Aberdeen :: Quartier Rouge :: Résidence Stagger-
Sauter vers: