AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 


 Aurora - I am no bird; and no net ensnares me.
under his eye

 :: Le check point :: Les passeports :: Bienvenue à Aberdeen !

may the lord open

avatar

( célébrité ) : Isolda Dychauk
( arrivée à Aberdeen ) : 01/10/2018
( messages ) : 73
( tickets ) : 206
( patronyme ) : Aurora Albright
( âge du personnage ) : 20 ans
( emploi ) : Servante en formation
( localisation ) : Centre rouge


Aurora - I am no bird; and no net ensnares me.
par Auteur le Lun 1 Oct - 8:54

AURORA

I am no bird; and no net ensnares me. - Charlotte Brontë



INFORMATIONS GENERALES

( nom, prénoms ) Aurora Albright ( âge, date et lieu de naissance ) 20 ans - née le 20 juin 1998 au Brigham and Women's Hospital, Boston ( caractère ) Avant : Avide de connaissances, intellectuelle, analytique, méthodique, organisée, logique. Endurante et bornée. Indépendante. Sociable mais appréciant des moments de solitude. Aimante et aimable, chaleureuse. Vive, souvent trop passionnée, trop romantique comme peuvent l'être les adolescentes : a dû apprendre à se contenir et gérer sa trop grande franchise naturelle pour gagner un peu en tact. Maintenant : Confuse, perdue, hantée. Pour le moment plutôt crédule et docile, deux bons moyens de survivre. A la sensation qu'elle devrait être à la fois honteuse et reconnaissante, y réussit moyennement. En attente d'y voir plus clair : sa soif de comprendre naturelle est ce qui qui pourrait la tirer vers le haut. Peut-être que ça lui permettra de se retrouver. Peut-être que cela causera sa perte. ( origines ) Deux parents canadiens ( statut civil ) Célibataire ( statut social ) Servante en formation ( situation familiale ) Fille unique. Sans enfants elle-même. ( groupe ) Doubtfully

ANECDOTES

( première ) Canado-états-unienne : elle a la nationalité canadienne par droit du sang, ses deux parents étant canadiens, et la nationalité américaine par droit du sol, étant née à Boston. ( deuxième ) A grandi à Montréal puis à Québec City et est parfaitement bilingue français/anglais. ( troisième ) Lire a toujours été sa grande passion. Assez ironiquement, le dernier roman qu'elle ait dévoré, avant l'avènement de Gilead, était Fahrenheit 451. Son livre d'enfance favori demeure la série des Anne of Green Gables de Lucy Maud Montgomery, et quoi qu'elle ne s'en souvienne actuellement pas, des citations lui reviennent aléatoirement en mémoire quand le contexte s'y prête. ( quatrième ) Elle a toujours adoré les chats. En possédait un nommé Marius, à cause des Misérables. S'est beaucoup entraînée à lui faire des déclarations d'amour passionnées, quand elle était ado. ( cinquième ) Depuis son arrivée au Centre Rouge, rêve presque toutes les nuits du même visage d'homme. Il a beaucoup de charme, et cette vision la réveille toujours en sursaut. Elle suppose qu'il s'agit d'une personne importante de son passé, mais n'ose en parler à personne. ( sixième ) A des cales aux doigts, de petites égratignures et de petites brûlures dont elle ignore l'origine mais qui semblent indiquer qu'elle faisait beaucoup de travaux manuels avant d'arriver au Centre. ( septième ) N'a même pas conscience de savoir lire, à l'heure actuelle, tant l'écrit est absent de son nouvel univers. ( huitième ) Petite fille, on s'est moqué de ses cheveux roux jusqu'à ce qu'elle s'énerve sur le sujet, parce qu'elle-même en était très fière. Elle a toujours aimé les coiffer de manière alambiquée et les porter très longs. Si elle a le temps le matin et que personne ne regarde, elle s'amuse encore à les tortillonner ou les tresser pour les faire tenir sous sa coiffe. Personne ne le verra, mais c'est joli. ( neuvième ) Elle est à la fois curieuse de découvrir son passé, et terrifiée que son amnésie ne lui cache quelque chose de terrible. Les tantes ont sous-entendu qu'il ne valait mieux pas qu'elle découvre les pêchés qui l'avaient conduite là et qu'elle devrait se réjouir de sa deuxième chance. Et si dans sa vie d'avant, elle avait été un monstre ? Peut-être est-ce en effet mieux d'avoir tout oublié. ( dixième ) Pour le moment, elle n'en a découvert que très peu sur sa nouvelle condition d'apprentie servante et ce que cela implique et il n'y a qu'une seule chose qu'elle déteste franchement : la manière dont les ailes restreignent son champ de vision, très frustrante. Tout le reste... Apparemment, Dieu l'a voulu comme ça.

A la suite, vous décrirez l'avis de votre personnage concernant la situation politique actuelle (système en place, suicides des handmaid's).

( situation politique ) Aurora n'aurait pas passé presque quatre ans en cavale si elle avait été une fan de Gilead lorsqu'elle avait toute sa tête. Elle se considérait littéralement otage d'un système barbare. Toutefois, les drogues du Centre Rouge étant redoutablement efficaces, elle n'a aujourd'hui plus d'opinions bien définies sur quoi que ce soit. Quoi que quelques bribes de souvenirs étranges la perturbent et que la société qu'elle redécouvre suscite chez elle une impression de malaise latent, elle n'a pas vraiment de raison de remettre en question les paroles des Tantes. Etre fertile et avoir été choisie pour devenir Servante est apparemment une chance.

( suicides des handmaid's ) Venant juste d'arriver au Centre Rouge, elle n'est pas encore au courant de la situation. Nul doute qu'elle sera horrifiée et effrayée lorsque ce sera le cas. D'une manière générale, elle n'a pas encore eu beaucoup l'occasion de réaliser à quel point la République de Gilead utilise la violence pour asseoir son autorité, ni à quel point a pénétré le quotidien sous diverses formes.


( j'accepte )que mon personnage devienne un scénario s'il venait à être supprimé.
( j'accepte ) que mon personnage devienne un PNJ, créé par l'un de mes mainliens si mon personnage venait à être supprimé.


PRENOM/PSEUDO ▸ Carolo Girl AGE ▸ 23 ans TON AVIS SUR LE FORUM ▸ Faire un forum sur The Handmaid's Tale qui ne serait pas hyper glauque, c'était pourtant franchement pas gagné d'avance... Et pour l'instant, ça donne vraiment envie ! COMMENT NOUS AS-TU TROUVÉ ▸ J'ai silencieusement stalké le projet Bazzart FRÉQUENCE DE CONNEXION ▸ presque tous les jours pour lire, souvent pour poster TON SMILEY PRÉFÉRÉ ▸       , selon l'humeur CRÉDITS ▸ noralchemist, natoune AUTRE CHOSE A DIRE ? ▸ ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://praisedbe.forumactif.com/t175-aurora-i-am-no-bird-and-no-net-ensnares-me#920

may the lord open

avatar

( célébrité ) : Isolda Dychauk
( arrivée à Aberdeen ) : 01/10/2018
( messages ) : 73
( tickets ) : 206
( patronyme ) : Aurora Albright
( âge du personnage ) : 20 ans
( emploi ) : Servante en formation
( localisation ) : Centre rouge


Aurora - I am no bird; and no net ensnares me.
par Auteur le Lun 1 Oct - 8:55


Prélude et fugue(s). Cadence.

I'm so glad I live in a world where there are Octobers


Comptez-nous l'histoire de votre personnage : vous pourrez rédiger une histoire habituelle, ou vous contenter de lister dix dates importantes de la chronologie de votre personnage, en détaillant chaque point.

Aurora Albright est née un 20 juin à  l’aube à l’hôpital Brigham and Women de Boston, où sa mère travaillait en tant que médecin. Il aura fallu le plus grand des hasards pour que ses parents, tous les deux médecins canadiens, ne se rencontrent finalement que dans le Massachusetts. N’y étant que temporairement pour des raisons professionnelles, ils n’y sont cependant pas restés très longtemps, et quoi qu’Aurora ait passé les trois premières années de sa vie à Boston, elle n’en garde aucun souvenir, si ce n’est un goût certain pour le cidre chaud, les donuts au cidre et toutes les spécialités culinaires du même style, et une vague tendance à manger les R quand elle parle, presque disparu maintenant qu’elle est adulte, mais qui ressort encore quand elle est stressée.

Aurora a principalement grandi au Québec, dont sa mère était originaire, et où ses parents sont revenus s’installer en 2000. D’abord à Montréal, une grande ville chaleureuse et multiculturelle, qui lui offrit une éducation très ouverte sur le monde, puis, à partir de ses onze ans, à Québec City. Plus petite, plus mignonne, plus francophone, Québec offrait à son père la possibilité de prendre un poste de chef de département plus prestigieux, même si dans un hôpital un peu moins côté. La jeune adolescente s’adapta plutôt bien au changement. Grandir dans une ville ainsi à taille humaine, mais néanmoins centre culturel et politique, offrait toutes sortes d’opportunités intéressantes. Fille unique, choyée et encouragée par des parents très occupés professionnellement, mais ayant à cœur de passer des moments de qualité avec elle, aussi brefs fussent-ils parfois, elle a eu une enfance et un début d’adolescence heureuse. Brillante scolairement, elle occupait ses solitudes passagères en dévorant tous les ouvrages lui tombant sous la main, même si à l’école, elle se démarquait plutôt dans les matières scientifiques. En 2013, alors qu’elle avait quinze ans, elle fut même sélectionnée avec quelques camarades de classe pour la finale d’un concours de création robotique dédié aux lycéens, à Seattle.

La fine équipe arriva quatrième sur vingt-cinq groupes concurrents, ce qui n’était franchement pas mal quand on considérait que les compétiteurs à ce stade du concours avaient été choisis sur tout le continent nord-américain. Le bref séjour s’étant accompagné de quelques visites touristiques, les adolescents retournaient à l’aéroport ravis, lorsque les attentats à l’origine de l’avènement de Gilead éclatèrent. Panique diplomatique. Les citoyens canadiens ne furent évidemment pas retenus en otage, ce qui aurait compromis les relations entre les deux pays encore plus qu’elles ne l’étaient déjà. Mais Aurora, elle, possédait la double-nationalité. Elle était jeune, en bonne santé, potentiellement fertile, mineure :  un tour de passe-passe administratif lui refusa l’accès à l’avion en même temps que ses camarades.  Sa situation familiale fut déclarée dangereuse et instable par les services de protection de l’enfance de Gilead : il fallait la protéger du foyer impie où sa mère osait travailler, remédier immédiatement à son manque d’éducation religieuse, lui enlever du crâne sa passion pour la lecture et le nouveau gouvernement était prêt à prendre toutes ses responsabilités envers cette citoyenne vulnérable. Pour son propre bien, bien sûr. Pour qu’elle soit sauvée. Malgré les tractations diplomatiques tentées par le gouvernement canadien pour récupérer les mineurs binationaux dans son cas, Aurora fut expédiée fissa dans un Quartier Ocre d’une ville anonyme pour y être rééduquée et sauvée.

Il lui fallut presque un an pour se sortir de ce guêpier. Intelligente, armée d’une culture que beaucoup de jeunes gileadiennes de son âge ne semblaient déjà plus posséder, elle rongea son frein avec plus ou moins d’impatience apparente, se comportant suffisament bien pour qu’on décide qu’elle deviendrait une gentille éconofemme anonyme. Elle n’était, après tout, pas responsable de la désastreuse éducation qu’elle avait reçu au Canada. Aurora parvint à s’enfuir un après-midi de novembre, ceux où la nuit tombe trop tôt, quinze jours avant son mariage, en suivant un chat sauvage. Elle l’avait repéré depuis des semaines : si lui arrivait à aller et venir dans son foyer, pourquoi pas elle ? Cela passa sur le fil, mais cela passa, et elle s’enfuit. Un seul objectif : le nord, le Canada, ses parents.

La météo hivernale en décida autrement. Les petits lainages qu’elle avait sur elles n’étaient définitivement pas suffisants pour survivre seule dans le froid. Avec toute sa détermination, elle serait morte gelée sur un chemin de traverse si elle n’avait pas été retrouvée par un groupe hétéroclite de déchus du système. Eux ne partageaient pas son objectif : c’était assez de se faire oublier, de vivre en autarcie au fond des bois. Survivre, avec difficulté, mais libres. La frontière était trop surveillée, trop dangereuse, le Graal inatteignable. Mais ça n’allait pas durer, les dictatures finissaient toujours par s’écrouler et d’ici un an, deux, les choses rentreraient dans l’ordre et mieux vaudrait alors être vivant et entier pour en profiter. A seize ans, sans ressources et pas vraiment armée pour affronter la nature sauvage, Aurora fut bien obligée de se plier temporairement à cet état des choses. La vie fut rude, quoi que chaleureuse. Ne rien tenter de plus illégal que simplement exister discrètement dans un trou perdu leur réussit, et si au début l’adolescente était frustrée, bientôt, elle s’attacha assez à cette seconde famille pour ne plus vouloir la quitter. Ensemble, ils survivraient.

Une année passa, sans leur apporter aucune nouvelle sur l’amélioration de la situation politique du pays. Deux. Trois. Quatre. Aurora était maigre, endurcie et endurante. Frustrée et reconnaissante. Elle était devenue adulte loin de ses parents, et ici la vie avait, malgré toutes les difficultés matérielles, repris son cours. Elle était même tombée amoureuse. Lui avait été gardien, dans une autre vie, un autre lieu, de ceux bizarrement acquis aux croyances de Gilead avant même que la violence ne les y force. Aurora était la première fille sachant lire qu’il rencontrait, et ça le fascinait visiblement. Ils ne parlaient pas du système de Gilead : elle voulait jusqu’à oublier son existence, prétendre que tout ceci n’était pas une parenthèse ou une farce, mais la vraie vie, parce qu’elle n’en pouvait plus d’attendre. Ce fut surtout elle qui parla, pour lui raconter toutes les histoires qu’elle avait tant aimées enfant, et adolescente. Une Shéhérazade des blizzards peignant pour lui un monde plus beau, plein de détails et de nuances. Un monde suffisamment bien pour accueillir leur bébé, lorsqu’elle tomba enceinte, à la fin de l’été 2018. Evidemment, ce n'était pas le moment idéal pour mettre au monde un enfant, mais étant donné la rareté du phénomène, difficile de se plaindre. Un enfant, ce serait la vie qui continuait pour de vrai dans leur petit bout de nul part, un moyen de faire repartir les horloges. Leur résistance à eux, aussi infime soit-elle.

Mais quand le Dieu de Gilead ferme une porte, il ouvre une fenêtre. Peut-être étaient-ils devenus imprudents, à force de rester toujours au même endroit. Peut-être avaient-ils grandi dans une fausse impression de banalité et de sécurité. On ne peut pas rester sur le qui-vive pendant quatre ans. Elle aurait dû, pourtant. Des Gardiens, des Anges, des hommes en arme, elle n’en savait trop rien, ne voulait pas savoir, débarquèrent à l’aube, de nulle part, la troisième semaine de septembre. Panique, hurlements, coups, sang, et puis un puissant mal de ventre, une douleur à la tête, et le flou.

Aurora fit une fausse couche, ce qui eut pour effet de démontrer qu’elle pouvait être enceinte. Pour elle, ce serait donc le Centre Rouge : elle expierait sa folle et vaine tentative de fuite en devenant Servante. Etait-ce parce qu’elle avait réussi à survivre si longtemps en dehors du système, et était donc considérée comme dangereuse ? Etait-ce parce que les femmes avec un quelconque pouvoir sur la situation eurent pitié de son chagrin sauvage lorsqu’elle découvrit qu’elle avait perdu son enfant ? Dans tous les cas, on lui administra les doses de drogues « de transition » maximales. En cinq ans, les Centres Rouges avaient vraiment perfectionné leurs techniques : le passé d’Aurora disparu de sa mémoire. Tout s’effaça. Son bébé, son amour, ses lectures, ses parents, ses années d’attente, ses connaissances en robotique, ses connaissances des bois, et des petites rues de Québec, aussi : tout fut engloutit, du moins en surface.

Elle est désormais une « tabula rasa » amnésique et très confuse, confiée aux bonnes mains de la famille Stagger et des tantes du Centre Rouge d’Aberdeen, où elle vient tout juste d’arriver. Sans repères, sans certitudes, elle a tout à apprendre et pas encore de raisons de remettre en cause les enseignements qu’elle va recevoir et les mensonges qu’on lui tisse sur son passé. Bien sûr, les lieux lui semblent étranges, mais tout le monde parait trouver cela parfaitement normal, et après tout, c’est elle l’ignorante qui ne connait rien du monde et a perdu la mémoire. L’impression vague de malaise qu’elle ressent au creux du ventre finira sans doute bien par passer, au même titre que ces jolies phrases qui lui reviennent souvent en mémoire pour rien : « I’m so glad I live in a world where there are Octobers. » Mois nouveau, vie nouvelle dans la grâce de Dieu : bien des raisons de se réjouir, en effet.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://praisedbe.forumactif.com/t175-aurora-i-am-no-bird-and-no-net-ensnares-me#920

may the lord open

avatar

( pseudo ) : caroline, linoa
( célébrité ) : finn jones
( arrivée à Aberdeen ) : 28/09/2018
( messages ) : 94
( tickets ) : 123
( patronyme ) : william joyner
( âge du personnage ) : 31 ans
( emploi ) : gardien pour la famille Stagger


Aurora - I am no bird; and no net ensnares me.
par Auteur le Lun 1 Oct - 9:26
Olalala Isolda y a que des canons sur ce forum c'est chaud
Bienvenue parmi nous, bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://praisedbe.forumactif.com/t111-et-les-presents-jamais-ne-durent-william#242

may the lord open

avatar

( pseudo ) : ODAYA OCHAVEN. ou Flo.
( célébrité ) : Rosie Tupper
( arrivée à Aberdeen ) : 29/08/2018
( messages ) : 615
( tickets ) : 891
( patronyme ) : Noa Rose. Rien de bien original.
( âge du personnage ) : 25 ans.
( emploi ) : Aucun. Elle est l'épouse d'un gardien, c'est suffisant.
( localisation ) : A l'Eglise, chez lui.


Aurora - I am no bird; and no net ensnares me.
par Auteur le Lun 1 Oct - 9:40

bienvenue !
under his eye


Bienvenue bienvenue à Aberdeen l'étranger !

J'aime ce que je voix Une Servante en formation, c'est tellement bien ! Bon courage pour la rédaction de ta fiche

Nous sommes ravis de t'accueillir dans notre belle vie des Etats-Unis ! Avant de commencer à préparer tes papiers pour passer la frontière, n'oublie pas de lire le contexte et le règlement.
Afin de t'orienter au mieux dans la création de ton personnage, le guide de l'étranger te montre le chemin à suivre !

N'hésites pas à poser toutes tes questions dans cette section ou à contacter un membre du staff en cas de grande nécessité.
Tu peux également demandé à être parrainé, juste ici.

Tu as 2 semaines pour rédiger ta fiche et ton avatar t'es réservé pendant une semaine ! Fais en bon usage et surtout, amuse toi bien parmi nous !

N'oublie pas de mettre dans la description du titre de ton sujet, la date où tu as posté ta fiche et ton avatar ! Afin que ça soit plus simple pour le staff I love you

_________________


a night under the stars
maybe we’re just two stars born from different constellations, we were never meant to connect, oh, but now we are. And now we have to deal with it.

#cc99cc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://praisedbe.forumactif.com/t37-douce-enfant-que-deviens-tu-noa

may the lord open

avatar

( pseudo ) : aslaug.
( célébrité ) : rachel weisz
( arrivée à Aberdeen ) : 28/09/2018
( messages ) : 146
( tickets ) : 151
( patronyme ) : Magdalena Stagger
( âge du personnage ) : 50 ans
( emploi ) : épouse de commandant
( localisation ) : quartier rouge principalement


Aurora - I am no bird; and no net ensnares me.
par Auteur le Lun 1 Oct - 9:52
Isolda en servante en formation, j'approuve bref bienvenue par ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://praisedbe.forumactif.com/t109-magda-l-enfer-est-pave-de-bonnes-intentions

may the lord open

avatar

( célébrité ) : Isolda Dychauk
( arrivée à Aberdeen ) : 01/10/2018
( messages ) : 73
( tickets ) : 206
( patronyme ) : Aurora Albright
( âge du personnage ) : 20 ans
( emploi ) : Servante en formation
( localisation ) : Centre rouge


Aurora - I am no bird; and no net ensnares me.
par Auteur le Lun 1 Oct - 12:04
Merci merci pour cet accueil ! Ca faisait trèèèès longtemps que je voulais jouer Isolda et j'attendais juste d'avoir le bon personnage et le bon forum pour elle : je crois que c'est chose faite ! I love you

La fiche n'est pas encore terminée, mais j'ai déjà rédigé l'histoire donc n'hésitez pas à me le signaler si jamais il y a des incohérences. Comme prévu, j'ai dû un peu patouiller pour qu'Aurora arrive comme une fleur au Centre Rouge après cinq ans de dictature établie, mais j'espère que ça passe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://praisedbe.forumactif.com/t175-aurora-i-am-no-bird-and-no-net-ensnares-me#920

may the lord open

avatar

( pseudo ) : demelza
( célébrité ) : Natalie Dormer
( arrivée à Aberdeen ) : 28/09/2018
( messages ) : 57
( tickets ) : 66
( patronyme ) : Annabeth Jane Earnshaw
( âge du personnage ) : 33 ans
( emploi ) : servante
( localisation ) : Aberdeen, dans la demeure des Provost


Aurora - I am no bird; and no net ensnares me.
par Auteur le Lun 1 Oct - 16:31
Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://praisedbe.forumactif.com/t110-deprovost-dieu-nous-a-abandonne

may the lord open

avatar

( pseudo ) : Ready
( célébrité ) : dasha sidorchuk
( arrivée à Aberdeen ) : 29/09/2018
( messages ) : 180
( tickets ) : 296
( patronyme ) : Joy Meára
( âge du personnage ) : 25 ans
( emploi ) : Servante
( localisation ) : Dans la maison des Stagger


Aurora - I am no bird; and no net ensnares me.
par Auteur le Lun 1 Oct - 17:21
La tendance est donc aux servantes rousses ! Bienvenu à toi et courage pour ta fiche  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

may the lord open

avatar

( célébrité ) : Isolda Dychauk
( arrivée à Aberdeen ) : 01/10/2018
( messages ) : 73
( tickets ) : 206
( patronyme ) : Aurora Albright
( âge du personnage ) : 20 ans
( emploi ) : Servante en formation
( localisation ) : Centre rouge


Aurora - I am no bird; and no net ensnares me.
par Auteur le Lun 1 Oct - 17:55
En effet, la couleur des cheveux nous prédestinait !

Merci pour votre accueil !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://praisedbe.forumactif.com/t175-aurora-i-am-no-bird-and-no-net-ensnares-me#920

may the lord open

avatar

( pseudo ) : ODAYA OCHAVEN. ou Flo.
( célébrité ) : Rosie Tupper
( arrivée à Aberdeen ) : 29/08/2018
( messages ) : 615
( tickets ) : 891
( patronyme ) : Noa Rose. Rien de bien original.
( âge du personnage ) : 25 ans.
( emploi ) : Aucun. Elle est l'épouse d'un gardien, c'est suffisant.
( localisation ) : A l'Eglise, chez lui.


Aurora - I am no bird; and no net ensnares me.
par Auteur le Lun 1 Oct - 18:40

bienvenue !
under his eye


Oh oh oh ! Bienvenue à Aberdeen

Cette histoire Elle est cohérente et fascinante, j'adore ! Et ta plume est vraiment très jolie Bienvenue parmi nous

Te voilà désormais validé l'ami ! Tu vas donc pouvoir te balader dans les rues d'Aberdeen en toute sécurité.
Avant de t'installer en ville, tu dois recenser ton personnage auprès de l'administration de la ville. Si ton statut te le permet, tu peux également demander un logement.

N'hésite pas non plus à aller réclamer tes premiers tickets, qui te permettront de bien démarrer le jeu.

Si tes papiers sont en ordre, n'hésites pas à te faire connaître au sein de la communauté, en créant ton carnet par ici.
Tu peux également faire un tour dans les intrigues, savoir ce qu'il s'y passe. N'hésite pas non plus à fouiller les animations, et à participer !

Puis, évidemment, tu peux sans difficulté créer un scénario, ainsi qu'un (ou plusieurs) pré-lien(s).
Et bien sûr, la zone rp t'es désormais totalement dévouée ! Profites en bien et amuse toi !

Tu peux également faire un tour dans la zone flood et t'amuser avec les autres citoyens d'Aberdeen.

Enfin, si tu es un excellent citoyen, n'hésites pas à faire preuve de gentilesse et d'altruisme, en aidant les citadins perdus ou les étrangers, dans cette section.

_________________


a night under the stars
maybe we’re just two stars born from different constellations, we were never meant to connect, oh, but now we are. And now we have to deal with it.

#cc99cc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://praisedbe.forumactif.com/t37-douce-enfant-que-deviens-tu-noa

Contenu sponsorisé
may the lord open




Aurora - I am no bird; and no net ensnares me.
par Auteur le
Revenir en haut Aller en bas
 
Aurora - I am no bird; and no net ensnares me.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aurora
» Ça me prouve que je suis à ma place - Jael Joseph Bird
» ENGLAND - AURORA
» Où trouver haricots noirs, crème anglaise Bird's, crémette?
» hitec aurora 9

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le check point :: Les passeports :: Bienvenue à Aberdeen !-
Sauter vers: